Mise en ligne : décembre 2017

Sites associés


La base de données Joconde, qui est la base patrimoniale la plus interrogée du ministère de la Culture, appartient à un véritable écosystème. Les sites dits "associés" sont des sites qui moissonnent, relayent, complètent ou s'interconnectent avec les informations de la base Joconde. Il peut s'agir de sites institutionnels proposant des informations complémentaires de celles de la base Joconde, ou englobant des collections d'un plus large périmètre que celui couvert par la base Joconde. Il peut s'agir également de sites expérimentaux dans le domaine du web sémantique cherchant à renouveler la navigation et la contribution sur les contenus culturels, en l'occurrence les notices et images versées par les musées de France.

1 - Plateformes expérimentales développées à partir des notices et images de la base Joconde

JocondeLab
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/
L'expérimentation vise notamment à faciliter l'accès aux ressources culturelles françaises auprès de nouveaux publics et apporte une contribution significative à la diversité linguistique en développant l'offre multilingue du ministère de la Culture, sans pour autant qu'il soit nécessaire de traduire les données puisque celles-ci trouvent leur équivalent grâce à Wikipédia.
Elle donne accès en 14 langues (français, anglais, italien, espagnol, allemand, portugais, arabe, russe, japonais, chinois, catalan, basque, breton et occitan), à plus de 300.000 notices illustrées extraites de Joconde, catalogue des collections des musées de France.
Elle permet également d'explorer de nouvelles formes de navigation au sein des ressources culturelles en ligne, d'expérimenter l'indexation collaborative et de compléter les informations de Joconde avec des données de l'encyclopédie en ligne Wikipédia, plébiscitée par le public (plus de 20 millions de visiteurs français par mois). Cette expérience a vocation à servir d'exemple aux autres sites internet patrimoniaux et permettra de moderniser les outils utilisés au sein du ministère pour manipuler les ressources culturelles.

IconoLab
https://iconolab.iri-research.org/home
Iconolab est une plateforme contributive grâce à laquelle les utilisateurs peuvent explorer et annoter des collections (fonds) d'images fournies par plusieurs musées et référencées dans la base de données Joconde.
Sur cette plateforme, il est possible de découper des détails d'une image et de lui assigner des mots-clés pour en faire une annotation. Les autres utilisateurs de la plateforme peuvent ensuite échanger, débattre et faire évoluer ces annotations.
L'expérimentation Iconolab a pour objet :
- d'expérimenter la contribution collaborative sur des fonds iconographiques incomplètement documentés, conservés par des institutions publiques, musées de France participant au projet, et publiés en parallèle sur la base Joconde, catalogue collectif des collections des musées de France ;
- de recueillir les contributions sur les objets, les images entières ou des détails, sous forme d'annotations (mots-clés, commentaires) auto-évaluées, évaluées ou révisées entre pairs ;
- d'expérimenter la validation de données issues de la contribution grâce à l'évaluation par les contributeurs eux-mêmes et par leurs pairs grâce à des métriques permettant de croiser des indices de confiance (pertinence et fiabilité) ;
- de co-construire des ensembles de données validées que les musées participants pourront réintégrer, selon leurs besoins et leurs propres critères de sélection, dans leurs systèmes informatisés.

2 - Sites complémentaires

Infrastructure e-ReColNat
https://www.recolnat.org/
Plus de la moitié des collections des musées de France concerne l'histoire naturelle. Les collections naturalistes représentent un enjeu considérable en regard des menaces qui pèsent sur la biodiversité et des lacunes de la connaissance en la matière. La base e-ReColNat a pour objectif d'accélérer l'inventaire de la biodiversité mondiale, ainsi que la mise au point et la calibration de modèles prédictifs des modifications des flores et des faunes sous l'impact des changements globaux. A cette fin, les échantillons naturalistes sont versés sur la base e-ReColNat, qui propos plus de 8 millions de notices et 7 millions d'images. Les représentations concernant l'histoire naturelle (vélins, aquarelles, sculptures.) ont vocation à être intégrées dans la base Joconde.

Site Rose-Valland Musées Nationaux Récupération
http://www.culture.gouv.fr/documentation/mnr/pres.htm
A la fin de la dernière guerre, de nombreuses oeuvres récupérées en Allemagne ont été renvoyées en France parce que certains indices (archives, inscriptions, etc.) laissaient penser qu'elles en provenaient. La plupart d'entre elles ont été rapidement restituées à leurs propriétaires spoliés par les Nazis. D'autres furent vendues par les Domaines, tandis que d'autres étaient confiées à la garde des musées nationaux. Elles constituent ce qu'on appelle des MNR, "Musées Nationaux Récupération".
Le Site Rose-Valland Musées Nationaux Récupération se divise en deux parties distinctes et propose :
- le répertoire des MNR en dépôt dans les musées français,
- une documentation historique constituée d'ouvrages de référence, d'une sélection de textes juridiques français et des grandes conventions internationales ainsi que d'une page de liens vers des sites Internet français et étrangers. Ces pages mentionnent de nombreuses oeuvres qui ne sont pas des MNR.
Sur le plan juridique, défini par le décret du 30 septembre 1949, les oeuvres MNR n'appartiennent pas à l'Etat qui n'en est que détenteur provisoire. Elles ne font donc pas partie des collections publiques des musées de France et ces oeuvres ne sont pas répertoriées dans la base Joconde. Elles sont inscrites sur des inventaires particuliers et attendent une restitution éventuelle, sans qu'une date de prescription ait été fixée pour en faire la demande.

3 - Sites interconnectés avec la base Joconde

Arcade
http://www.culture.gouv.fr/documentation/arcade/pres.htm
La base Arcade des Archives nationales donne accès aux notices des dossiers et des cahiers d'enregistrements, ainsi qu'aux albums photographiques de la sous-série F/21 (Administration des Beaux-Arts) concernant les achats d'oeuvres d'art (peintures, sculptures, objets d'art, estampes.) par l'Etat, leur distribution dans les musées et dans les édifices publics (mairies, églises etc.). Elle retrace donc la genèse et l'histoire des ouvres d'art acquises, commandées ou gérées par l'État et les collectivités territoriales, de 1800 à 1969.
L'alignement entre les noms d'auteurs communs à Joconde et Arcade permet d'associer 153.000 notices d'oeuvres à 23.000 dossiers d'archives. Au bas d'une notice Joconde, cliquer sur le lien « Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade) » donne accès immédiatement au dossier Arcade, et inversement.

RETIF
http://agorha.inha.fr/inhaprod/jsp/reference.jsp?reference=INHA__METADONNEES__4
Le répertoire des tableaux italiens dans les collections publiques françaises a été entrepris en 2001 par l'Institut national d'histoire de l'art. Il prend en compte plus de 13.000 peintures de chevalet réalisées entre le 13e siècle et 1914. Pour chaque oeuvre, l'accent est porté sur trois éléments : l'attribution, la provenance et la bibliographie essentielle (monographie, catalogue de musée ou d'exposition). Les copies ont été également répertoriées puisqu'elles reflètent l'histoire du goût.
En 2015, dans RETIF, chaque notice d'ouvre conservée dans un musée de France, a été liée à la notice équivalente dans la base Joconde. Réciproquement, plus de 4.500 notices Joconde comportent désormais un lien vers le RETIF. Ceci permet, à partir de Joconde, de rebondir vers des données d'attribution et de bibliographie récentes et précises. Le lien INHA présent dans le champ « Source complémentaire » des notices Joconde concernées donne accès immédiatement à la notice correspondante dans RETIF.

Muséofile
http://www.culture.gouv.fr/documentation/museo/index.htm
Le service des musées de France du ministère de la Culture en collaboration avec les directions régionales des affaires culturelles - DRAC - et en partenariat avec les musées de France constitue une base nationale de références permanentes sur les musées. Cette base répertorie l'ensemble des "musées de France" au sens de la loi n° 2002-5 du 4 janvier 2002 placés sous le contrôle scientifique et technique de l'Etat.
Le lien « renseignement sur le musée » présent dans les notices Joconde donne accès immédiatement à la notice descriptive du musée concerné dans Muséofile, et réciproquement.

Sites des musées mettant en ligne leurs collections
Quand un musée de France, participant à Joconde, met en ligne ses collections sur son site propre ou un site fédéré, un lien peut être introduit dans la notice Joconde vers son homologue dans ce site local. C'est ce qui a été mis en place pour les notices du département des Arts graphiques du musée du Louvre.

De manière complémentaire, il est possible, pour un musée, de créer un lien direct à partir de son site vers ses collections reversées sur Joconde.

4 - Sites moissonnant les données de la base Joconde

Collections
http://www.culture.fr/Ressources/Moteur-Collections
Le moteur de recherche Collections du ministère de la Culture permet d'interroger simultanément les collections des musées de France, les documents patrimoniaux de bibliothèques, les fonds d'archives, le patrimoine monumental et mobilier, les sites archéologiques... Le moteur collections donne accès à plus de 7 millions de documents et plus de 5 millions d'images.
La base Joconde est l'agrégateur du moteur Collections pour les musées de France. Verser des données sur la base Joconde permet donc d'être automatiquement dans le moteur de recherche Collections du ministère de la Culture.

Europeana
http://www.europeana.eu/portal/
Le portail Europeana de l'Union européenne a pour ambition de donner accès à l'ensemble de l'héritage culturel européen. Il recense près de 52 millions d'oeuvres d'art, d'objets, de livres, de vidéos et d'enregistrements sonores, de toute l'Europe. Le portail Europeana permet de réutiliser facilement ces informations à des fins d'apprentissage personnel, de travail ou tout simplement pour le plaisir.
Le moteur de recherche Collections du ministère de la Culture est l'agrégateur du portail Europeana pour la France. Verser des données sur la base Joconde permet d'être automatiquement dans le moteur de recherche Collections du ministère de la Culture, ce qui donne la possibilité d'être visible sur le portail Europeana.

  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |