logo  espace professionnel - récolement informatisé


Mise en ligne : 12 décembre 2013
Mise à jour : 18 mars 2014

Journée nationale sur le récolement décennal dans les musées de France
Paris, 12 décembre 2013


Depuis qu'en 2002, le Parlement a inscrit dans la loi l'obligation de récolement décennal pour les 1.220 musées de France, et que des textes complémentaires ont permis de préciser la notion de récolement, son périmètre et les conditions de sa réalisation, les collectivités territoriales se trouvent engagées dans un vaste chantier.

Conscient que ces dernières sont impliquées à des degrés divers et qu'elles ne disposent pas toutes des mêmes moyens, le ministère de la culture et de la communication a souhaité organiser une journée de réflexion entre élus et professionnels.

Deux tables rondes et diverses communications ont permis d'échanger sur les différents aspects du récolement : implication des élus, partage des responsabilités, outils méthodologiques, gestion des réserves et valorisation des musées par la diffusion des collections.
Ces témoignages et retours d'expérience devraient permettre de mettre en lumière tout l'enjeu de ce premier récolement, dont l'achèvement est fixé au 12 juin 2014.
   



L'achèvement du récolement en 2014, discours de Marie-Christine Labourdette, directrice, chargée des musées de France

Etat du récolement fin 2012 et perspectives 2014, support de présentation


Dossier documentaire

Comité d'organisation et remerciements

I - Textes juridiques et réglementaires

    • Le contexte de la domanialité publique

    • Le contexte historique du récolement

    • Le récolement dans le code du patrimoine

    • L'arrêté du 25 mai 2004

    Télécharger les textes

II - Outils méthodologiques

III - Synthèses des communications et contributions diverses

IV - Données statistiques sur l'avancée du récolement




_________________________

La sous-direction des collections du service des musées de France, organisatrice de ces journées d'étude,
remercie tous les intervenants et participants d'avoir autorisé la mise en ligne de leurs informations.

Ces contributions sont reconnues comme œuvres de l'esprit, à ce titre protégeables par le droit d'auteur.
Leur reproduction sans autorisation de l'auteur peut constituer une contrefaçon, punissable de 300 000 euros d'amende, 3 ans d'emprisonnement, et de dommages et intérêts.




  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |