logo  espace professionnel - pilotage de l'informatisation



Journée d'étude "Bases de données documentaires : état des lieux et perspectives"
Ecole du Louvre - 22 mai 2007


La mise en ligne des collections du musée basque et de l'histoire de Bayonne
Olivier Ribeton, conservateur et directeur scientifique du musée basque

Mon intervention sera délibérément plus modeste que celle de mes collègues des autres portails régionaux. Notamment parce qu'en Aquitaine, le projet de la Banque Numérique du Savoir d'Aquitaine (BNSA) a beaucoup de difficultés à se mettre en place malgré le lancement officiel de mises en ligne de collections muséales par le conseil régional.

Le musée Basque et de l'histoire de Bayonne est un musée territorial sous tutelle de la ville de Bayonne. Son site Internet a été mis en service en 2001, simultanément à la réouverture, après douze ans de travaux, de la maison Dagourette, qui abrite une partie des collections du musée.

Le site Internet met volontairement en avant les actualités du musée, et particulièrement les expositions. En effet, jusqu'en 2005, la mise en ligne des 11 000 objets informatisés sur Micromusée depuis 1994 n'avait pas été concrétisée. 3500 objets avaient pourtant fait l'objet d'une campagne photographique numérique et une centaine d'entre eux avait été diffusée sur Joconde.

Les informations sur le site du musée Basque sont bilingues en basque et français, dans la mesure du possible, grâce à l'aide des musées du pays basque espagnol.
La dernière exposition en date (clôturée en mars 2007) "A mis amigos de la frontera", sur le sujet des guerres carlistes, est un exemple de notre collaboration avec nos collègues d'Euskadi (Musée Zumalakarregi). Ces derniers sont très en avance sur la mise en ligne, notamment à travers des thèmes non forcément liés aux objets des musées. Ils sont par ailleurs en demande de notre contribution sur des bases de données relatives à l'histoire du pays basque français.

Penchons-nous davantage sur le site Internet du musée de Bayonne. D'emblée ont été développées les parties "Découverte" et "Activités".
La rubrique "Collections", prévue dès 2001, a dû attendre 2005 : une aide de la Direction régionale des affaires culturelles d'Aquitaine a financé 50% de notre projet de mise en ligne de 3500 notices d'objets illustrées.
Ces notices sont diffusées depuis le 21 juin 2006 et ont bénéficié d'aides conjointes de la Banque nationale du savoir aquitain, de la DRAC et de la ville de Bayonne.

Des visites thématiques sont proposées au public, comme le mobilier (objets préalablement en ligne sur Joconde). Des compléments d'information permettent d'en savoir plus sur les collections.

Le thème de la pelote basque est également à l'honneur, grâce à une exposition ayant eu lieu en 1998 et au dépôt de 1000 objets du musée national des arts et traditions populaires ; 1000 photographies de championnats de pelote de 1850 à 1930 seront bientôt mis en ligne.

Pour être accessible sur le site du musée, la base de données des collections du musée a dû migrer du logiciel Micromusée vers Actimuséo. Il faut saluer le travail de Patrice Claverie qui a assuré le transfert des informations d'un système à l'autre.

Des artistes sont également mis en valeur dans la rubrique "Auteurs" : ainsi actuellement, les internautes peuvent découvrir l'œuvre dessiné de Pablo Tillac, artiste originaire d'Angoulême définitivement installé à Cambo dans les années 20. La diffusion de ses dessins ethnologiques, parfois proches de la caricature, a fait l'objet d'une convention avec ses ayant droits.
Ce n'est pas le cas du fonds de Robert Bru : les héritiers de ce photographe ayant décidé de mettre en ligne eux-mêmes les 11 000 photographies faites entre 1960 et 1980 sur le pays basque (architecture, coutumes, mobilier, paysages...) dont le musée possède les tirages.

L'approche thématique et la recherche multicritères doivent prochainement être modernisées et complétées. Les artistes locaux seront davantage valorisés (les contrats d'abandon de droits sont plus faciles à négocier qu'avec des artistes de renommée nationale dont nous ne pouvons pas diffuser les clichés d'œuvres). Des mises en ligne en lien avec les expositions temporaires se poursuivront.

Le site du musée Basque est confronté au problème de la traduction de ses contenus. En effet, en page d'accueil du site, sont annoncés des accès en langue anglaise, espagnole et basque. La ville de Bayonne a simplement permis que nous ayons recours à des moteurs de recherche linguistique automatique. Le résultat est désastreux pour l'anglais et pour l'espagnol. Les informations en langue basque ont dû être rentrées par l'équipe du musée de Bayonne. Ce travail se poursuivra certainement en collaboration plus étroite avec les musées du pays basque espagnol dont les informations sont systématiquement bilingues basque-espagnol.
Ainsi, une exposition commémorant le 70e anniversaire du bombardement de Guernica a bénéficié d'une grande aide du musée basque de Bilbao et de la province de Biscaye.

Il me semble que l'avenir du musée basque et de l'histoire de Bayonne réside dans ce développement transfrontalier, finalement bien au delà de la fédération des musées de France, du guichet unique Collections ou de la base Joconde.




  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |