logo  espace professionnel - pilotage de l'informatisation


Mise en ligne : 21 juin 2007
Mise à jour : mai 2016

Glossaire des techniques de l'information



A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


J - K - L - M - N - O

- L -

LAN local area network : réseau local permettant l'interconnexion d'équipements informatiques dans un rayon inférieur au kilomètre.

langage documentaire : ensemble organisé de termes normalisés utilisé pour représenter le contenu des documents à des fins de mémorisation pour une recherche ultérieure. On distingue essentiellement dans les langages documentaire, les classifications et les thésaurus (Chaumier 1988). Langage artificiel constitué de représentations de notions et de relations entre ces notions et destiné, dans un système documentaire, à formaliser les données contenues dans les documents et dans les demandes des utilisateurs (AFNOR 1987).

langage naturel : il est plus riche que le vocabulaire contrôlé mais peut être implicite, redondant et ambigû. Dans une base de données, une interrogation en langage naturel peut offrir la possibilité à l'internaute de ne pas avoir à construire une requête en manipulant les opérateurs booléens ni à choisir les bons descripteurs. Une recherche en langage naturel risque de générer du bruit.

lien électronique : zone d'une page Web sur laquelle le fait de cliquer provoque l'ouverture d'une nouvelle page Web. Peut être représenté par n'importe quel objet de la page (Texte, image...), et souvent mis en relief par le style graphique.

lien profond : un lien profond (ou lien en profondeur ; en anglais, deep linking) est, sur le Web, un type d'hyperlien qui pointe spécifiquement vers une page ou toute autre ressource d'un site autre que sa page d'accueil, et permettant donc d’y accéder directement.

lien sortant : un lien sortant est un lien hypertexte qui renvoie vers une page web située sur un autre site que celui sur lequel il est placé.

liste d'autorité : liste de termes normalisés et approuvés permettant un enregistrement contrôlé de l'information pour faciliter les opérations de saisie et de recherche. La liste peut être ouverte ou fermée.

LOD linked open data : concept qui associe systématiquement deux modes différents de gestion de la donnée présente sur l'Internet :la donnée liée (selon les principes du web sémantique édictés par Tim Berners-Lee1) ; la donnée ouverte

logiciel : ensemble des programmes, procédés et règles, et éventuellement de la documentation, relatifs au fonctionnement d'un ensemble de traitement de données.

logiciel de gestion de collections : logiciel spécialisé qui permet de construire une base de données servant à gérer les informations sur les objets de collection, qu'ils appartiennent ou non au musée

logiciel de navigation (navigateur) : Dans un environnement de type internet, logiciel qui permet à l'utilisateur de rechercher et de consulter des documents et d'exploiter les liens hypertextuels qu'ils comportent.

logiciel de traitement de texte : Logiciel permettant de créer, de modifier et de mettre en forme des documents en vue de les conserver, de les transmettre ou de les imprimer.

lgogiciel libre (open source, au Québec : "code source libre") : logiciel distribué avec l'intégralité de ses programmes-sources, afin que l'ensemble des utilisateurs qui l'emploient, puissent l'enrichir et le redistribuer à leur tour. Note : Un logiciel libre n'est pas nécessairement gratuit et les droits de la chaîne des auteurs sont préservés. Cela s'applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l'Open Source Initiative, c'est-à-dire la possibilité de libre redistribution, d'accès au code source et aux travaux dérivés. Les logiciels libres sont développés selon un mode de travail collaboratif, grâce aux contributions de membres d'une communauté d'informaticiens. Des compétences pointues, en termes notamment d'intégration, sont le plus souvent nécessaires. Des coûts de formation, de support et de mise à jour sont également à prévoir, à moins de posséder ses propres équipes en interne, ce qui constitue une autre forme de dépenses (fixes). Il existe des logiciels libres dédiés aux collections de musées. Si vous faites le choix d'un tel outil, vous devez en mesurer les avantages et les inconvénients.

logiciel propriétaire ou logiciel privateur ou logiciel non libre : logiciel dont la duplication, la modification ou l'usage est limité. Ceci se matérialise par des limitations légales, matérielles, ou logicielles dans l'utilisation, la diffusion, la modification, ou l'évolution. Le commerce des logiciels propriétaires repose généralement sur la vente de droits d'utilisation, selon un contrat de licence utilisateur final établi par le vendeur et qui ouvre certains droits d'utilisation à l'acquéreur de cette licence. On parle communément du fait d' "acheter un logiciel". En réalité, l'acquisition concerne un droit d'utilisation limité au cadre établi par la licence. Le transfert de propriété n'existe qu'en cas de vente des droits d'auteur associés. Néanmoins, l'utilisateur est seul propriétaire des données intégrées dans un logiciel propriétaire.

- M -

maintenabilité : mesures d’entretien exécutées pour éviter les survenances d’anomalies.

maintenance préventive : mesures d’entretien exécutées pour éviter les survenances d’anomalies

maintenance corrective : mesures consistant à corriger les anomalies.

maintenance évolutive : mesures de maintenance visant à faire évoluer ou à adapter une ou plusieurs applications, afin de prendre en compte de nouvelles fonctions et/ou en améliorer le fonctionnement.

marque blanche : une marque blanche repose sur le principe commercial de mise à disposition d'outils ou de produits sans citer la marque ni l'origine de l'information transmise.

mashup (application composite) : application composite développée à partir de plusieurs services ou applications web distincts.

masque de saisie : filtre qui permet d'organiser l'écrant de travail en fonction de paramètres (choix et ordre des champs, droits d'accès) correspondant aux besoins de la saisie.

medias sociaux : Les médias sociaux englobent toutes les formes de sites Web qui permettent aux utilisateurs d’interagir avec les contenus qu’ils consultent et de les enrichir : blogs, sites de partage, réseaux sociaux, avis de consommateurs, etc. (Voir aussi plus loin Web 2.0).

menu déroulant : élément d'une interface graphique contenant des entrées représentant les fonctions d'un programme et sur lesquelles il suffit de cliquer pour appeler la fonction correspondante

métadonnée : donnée qui renseigne sur la nature de certaines autres données et qui permet ainsi leur utilisation pertinente.

microblogging (microblogage) : service en ligne de textes courts. Cette évolution des blogs fonctionne comme un réseau social. Les messages envoyés par une personne sont reçus par une liste d’utilisateurs qui ont souhaité lire les textes de cette personne. Le plus connu de ces services est Twitter.

microprocesseur : puce électronique contenant un circuit électronique miniature.

migration de systèmes : changement de système informatique, soit au niveau matériel, soit au niveau logiciel

modélisation : Représentation abstraite fondée sur la structure, les relations, les noms et les formats des données pour désigner une étape de construction d'un système d'information et identifier les entités logiques et les dépendances logiques entre ces entités. Le modèle de données ne doit pas seulement définir la structure de données, mais aussi ce que les données veulent vraiment signifier (sémantique).

modem : appareil assurant l'adaptation des signaux échangés entre un appareil terminal numérique, par exemple un ordinateur, et une ligne téléphonique analogique. Note : Le terme " modem " résulte de la contraction de " modulateur-démodulateur ", cet appareil associant un modulateur à l'émission et un démodulateur à la réception.

modérateur : personne qui veille au respect de l'objet et du règlement des échanges de messages électroniques effectués dans un cadre organisé. Le modérateur veille notamment à éviter les arrosages publicitaires et les bombardements, ainsi que les propos qui pourraient constituer des infractions pénales. Dans un fonctionnement en différé, comme pour certains forums ou listes de diffusion, le modérateur examine les articles ou messages reçus des participants et en accepte ou en refuse la diffusion. Dans un fonctionnement en direct, le modérateur agit par des avertissements et par exclusion des contrevenants.

monoposte : relatif à un seul ordinateur.

moteur de recherche : système d'exploitation de banque de données, et, par extension, serveur spécialisé permettant d'accéder sur la toile à des ressources (pages, sites, etc.) à partir de mots clés.

multimédia : outil de communication informatique (ordinateur, logiciel, disque compact, serveur, etc.) combinant des composantes audio et vidéo utilisant texte, son et graphiques au moyen de séquences fixes et animées. De plus en plus nombreuses, les applications multimédias accroissent l'interactivité entre l'ordinateur et l'utilisateur.

mur (wall) : Le mur est l’endroit où sont affichées toutes les interactions d’un individu ou d’une marque sur Facebook.

- N -

navigateur : logiciel permettant de rechercher et de visualiser l'information (sites ou pages de sites) sur le Web, à partir du nom du site ou d'un sujet donné. Les deux principaux navigateurs sont Netscape Navigator et Microsoft Explorer. Appelé aussi logiciel de navigation ou browser, ou encore butineur ou fureteur par les Québécois

nétiquette : La nétiquette est une règle informelle qui définit la conduite à adopter et les modes d’expression sur le Web et Internet en général (http://netiquette.fr/)

non-descripteur : terme rejeté au sein d'un thésaurus. Il peut s'agir de synonymes, abréviations ou variantes orthographiques du concept retenu comme descripteur (non descripteur : geôle, utiliser : prison)

nom de domaine : identification des sites web et des domaines dans lequel les ordinateurs sont connectés à l'Internet. La plupart se terminent en ".com", ".net" ou "org. En France, la majorité des sites se terminent par ".fr".

normalisation : démarche par laquelle sont fixées des règles à partir desquelles l'information doit être formalisée et structurée de façon logique et cohérente pour permettre une exploitation efficace des données et l'échange d'informations au-delà de la compatibilité des logiciels et des plates-formes employés par chacun.

norme technique : document établi par consensus, qui fournit, pour des usages communs et répétés, des règles, des lignes directrices ou des caractéristiques, pour des activités ou leurs résultats, garantissant un niveau d'ordre optimal dans un contexte donné". (AFNOR). C'est la synthèse d'un savoir ou d'un savoir-faire technique ou méthodologique d'une profession mise en forme collectivement et rendue "officielle" (publiée) par un organisme de normalisation reconnu. L'utilisation des normes - notamment des normes du management de l'information et des normes documentaires - évite de réinventer des solutions ; elle permet des échanges techniques, elle facilite la gestion, elle constitue un langage commun entre professionnels et procure bien d'autres avantages.

notice : fiche signalétique de l'objet lui-même, sans les données de gestion. Ce terme est emprunté au vocabulaire de la bibliothéconomie.

nuage de tags ou nuage de mots : visualisation de tags (mots clés associés à un contenu d'information) générés par un utilisateur de site ou, plus simplement, principaux mots utilisés dans la page web. Plus le mot-clé est utilisé, plus gros il apparaît dans le nuage.
Le nuage de mots-clés est une représentation visuelle des mots-clefs les plus utilisés sur un site web. Généralement, les mots s'affichent dans des polices de caractères d'autant plus grandes qu'ils sont utilisés ou populaires.

numérisation : action de ransformer un signal analogique en signaux numériques équivalents du point de vue de l'information transmise, pour qu'ils soient traités par ordinateur. Processus qui produit un fichier numérique à partir d'un objet (image fixe, animée, son). Codification d'informations (textes, images et sons) en langage généralement binaire (0 ou 1) pour recevoir et transmettre l'information par voie informatique. La numérisation permet de créer, enregistrer, combiner, stocker, rechercher et transmettre des informations par des moyens simples et rapides. Des procédés similaires permettent le traitement de l'écriture, de la musique et du cinéma alors que, par le passé, ce traitement était assuré par des procédés différents sur des supports différents (papier pour l'écriture, bande magnétique pour la musique et celluloïd pour le cinéma).

- O -

OAI : Norme OAIS version française (mars 2005). Cf site : "Pérennisation des Informations Numériques, Modèle de référence pour un Système ouvert d'archivage d'information (OAIS)" http://132.149.11.176/pin/pin_normes.html

OPAC Online Public Access Catalogue : catalogue en ligne d'accès public.

occurrence : Nombre de fois où un mot ou une expression apparaît dans un texte. Le nombre d'occurrences permet d'évaluer la fréquence d'apparition des descripteurs recherchés, dans une base de données par exemple. (Voir Base de données, Descripteur)

open data ou donnée ouverte : donnée numérique d'origine publique ou privée. Elle est diffusée de manière structurée selon une méthode et une licence ouverte garantissant son libre accès et sa réutilisation par tous, sans restriction technique, juridique ou financière.

open source, ou "code source ouvert" : La désignation open source, ou "code source ouvert", s'applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l'Open Source Initiative, c'est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d'accès au code source et de création de travaux dérivés.
« Open source » désigne un logiciel dans lequel le code source est à la disposition du grand public, et c'est généralement un effort de collaboration où les programmeurs améliorent ensemble le code source et partagent les changements au sein de la communauté ainsi que d'autres membres peuvent contribuer.

occurrence : Nombre de fois où un mot ou une expression apparaît dans un texte. Le nombre d'occurrences permet d'évaluer la fréquence d'apparition des descripteurs recherchés, dans une base de données par exemple. (Voir Base de données, Descripteur)

ontologie : En ingénierie des connaissances, le mot " ontologie " désigne l'ensemble des connaissances relatives à un domaine : objets, concepts, relations et propriétés ; ainsi que les termes les dénotant. En informatique, une ontologie est un système de représentation des connaissances.

open data (donnée ouverte) : donnée numérique d'origine publique ou privée, diffusée de manière structurée selon une méthode et une licence ouverte garantissant son libre accès et sa réutilisation par tous, sans restriction technique, juridique ou financière.

opérateur(s) booléen(s) : L'adjectif " booléen " vient du nom du mathématicien Boole. Ces opérateurs sont basés sur la théorie des ensembles. Dans une base de données, les opérateurs booléens (ET = intersection, OU = union, SAUF = exclusion) permettent de faire une recherche avec un ou plusieurs mots en interrogeant un ou plusieurs champs. L'opérateur ET implique que les termes de votre recherche soient contenus dans les documents. (paysage ET Normandie, les réponses contiendront obligatoirement les deux mots). L'opérateur OU implique que l'un ou l'autre des termes de votre recherche soit contenu dans les documents (Bretagne OU Normandie, les réponses contiendront soit Bretagne, soit Normandie, soit les deux à la fois). L'opérateur SAUF implique que le terme suivant SAUF ne figure pas dans les documents (paysage SAUF Normandie, les réponses contiendront paysage mais pas Normandie).

outil dédié : outil destiné à une activité ou à une communauté spécifiques. Il existe des outils dédiés à la gestion documentaire et des outils plus spécifiquement dédiés à la gestion/documentation des collections de musées. Ces derniers permettent de décrire tous les types de collections. Ils peuvent également être facilement adaptés à un ou plusieurs types de collections.


J - K - L - M - N - O

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z



  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |