logo visites guidées - zooms


La vague





notice



autres zooms
Au seuil du 19e siècle, des artistes voyageurs produisent des études sur la vague, mais c'est surtout à l'époque romantique que l'on découvre la mer. En 1824, la duchesse de Berry lance la mode des bains de mer, à Dieppe. Au même moment, on cherche à se prémunir de la vague meurtrière. A l'instigation d'un Anglais, est créée, en 1825 à Boulogne-sur-Mer, la "Société humaine française", vouée au sauvetage en mer, tandis que, à partir de 1830, la construction de phares s'intensifie sur le littoral.
La vague tumultueuse, correspondant à l'esprit romantique, devient synonyme de destinée, de naufrage et de mort.

Sous le Second Empire, le développement des chemins de fer permet l'essor des stations balnéaires, notamment sous l'influence de de la cour impériale. Les impressionnistes contribuent à donner une image moins dramatique de la vague. La fraîcheur de leur vision choque car les mentalités restent attachées à la tradition mythologique.

A partir des années 1880, sous l'influence de Monet et de Gauguin, de jeunes artistes travaillent sur les côtes de Bretagne. Le mouvement folkloriste redécouvre certains mythes, tel celui de la femme asssociée à la mer et à la mort, proche de la sirène. Les symbolistes, trouvent dans la vague une forme décorative d'inspiration japoniste.
La troisième République encourage le sentiment national grâce à l'enseignement de l'histoire de France. La vague n'est pas absente de cette démarche patriotique.

Peu à peu les théories hygiénistes se popularisent. Les stations rivalisent pour attirer les clients. La vague contribue alors au plaisir d'un nombre croissant de Français. Au moyen de cartes postales, on prend l'habitude de faire partager ces moments de bien-être ou d'admiration.

Enfin, au cours du 20e siècle, si les artistes perpétuent les thèmes classiques autour de la vague, ils en accentuent plutôt le caractère plastique ou poétique..

par Laurent Manœuvre - novembre 2009


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |