logo visites guidées - zooms


Benjamin Rabier (1864-1939)





notice



autres zooms
Né en 1864 à La Roche-sur-Yon, Benjamin Rabier quitte la Vendée à cinq ans pour suivre ses parents à Paris. Pour des raisons financières, il est contraint d’abandonner l’école dès l’âge de 14 ans malgré un talent jugé prometteur, confirmé par l’obtention du premier prix au concours de dessin de la Ville de Paris en 1878.
La loi de 1881 sur la liberté de la presse se traduit par une multiplication des titres de journaux et donc des débouchés possibles pour les dessinateurs. Grâce à l’appui de Caran d’Ache, célèbre dessinateur humoristique et caricaturiste français, Rabier collabore régulièrement à de nombreuses gazettes satiriques comme le Pêle-Mêle, le Rire, l’Assiette au beurre, la Chronique amusante
Rabier participe à la première publication moderne d' "histoires en images" pour les enfants La jeunesse illustrée. Il publie près de 250 albums, dont les Fables de La Fontaine et le Roman de Renart, et crée ses propres personnages comme Tintin-Lutin – source d’inspiration pour Hergé, Chocolat le chimpanzé ou le canard Gédéon. Dessinateur humoristique aussi prolifique que talentueux, il accorde une large place à la représentation des animaux humanisés que l'on retrouve dans ses albums : L'Esprit à quatre pattes, Drol's de Bêtes & Drol's de Gens / pour Egayer Petits & Grands !, ou Histoires amusantes en images d'Epinal.
Il décline son univers graphique sur des objets pour enfants, de la vaisselle et divers objets (éventails, bijoux, boutons ...).
De 1900 à 1934, près d’une centaine de marques le sollicitent pour renouveler leur publicité : LU, Phosphatine Falières, Chocolat Poulain, le sel La Baleine, … sans oublier la célèbre Vache qui rit. Avant d’être associée à un fromage, cette vache hilare a orné tous les camions de ravitaillement en viande pendant la première guerre mondiale ; elle était alors surnommée la «Wachkyrie» en référence au compositeur allemand Richard Wagner.
Outre son travail de dessinateur, Benjamin Rabier écrit une vingtaine de pièces de théâtre et des opérettes. Nommé officier de la légion d’honneur en 1929, il meurt le 10 octobre 1939. Personnalité marquante de la Belle Epoque, il a influencé les plus grands auteurs de la caricatures et de la bande dessinée, dont Hergé, qui dira de lui "Benjamin Rabier est devenu, à mes yeux, un maître !".
Deux ensembles importants d'œuvres de Benjamin Rabier sont conservés au musée de l'Image d'Epinal et au musée de La Roche-sur-Yon, ainsi que quelques céramiques au musée de la Faïence de Sarreguemines et des jeux aux Arts décoratifs de Paris.

Sarah Chanteux
musée de La Roche-sur-Yon,
et Jeannette Ivain
février 2016
  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |