logo visites guidées - zooms


La Licorne





notice



autres zooms
Dans les légendes médiévales, la licorne est décrite comme un animal fabuleux, extrêmement sauvage et rapide, hybride entre le cheval, l'antilope et la chèvre, reconnaissable à sa grande corne au milieu du front. Cette corne, créditée d'un pouvoir de guérison, peut être à rapprocher d'animaux exotiques comme le rhinocéros ou le narval aussi appelé licorne de mer.
Les récits racontent des scènes de chasse où seule une jeune femme vierge peut attirer une licorne. L'animal fascine par son ambivalence : le symbolisme phallique de sa corne associée à la virginité féminine. La licorne devient l'emblème de la virginité, la pureté et dans une certaine mesure de l'amour courtois.

La licorne figure, avec un rôle de moindre importance, dans des scènes religieuses. Etant symbole de virginité, on la trouve auprès de la Vierge, mais aussi d'Adam et Eve, de saint Etienne. A partir de la Renaissance, la licorne apparaît dans des scènes mythologiques auprès d'Orphée, d'Apollon, de Junon, et dans des scènes allégoriques sur la tempérance, la protection, la victoire, la force contre le Mal.

C'est en 1882 que la tenture médiévale de la fin du XVe siècle, La Dame à la licorne, est acquise par l'Etat et installée à Paris au musée de Cluny. Cette tapisserie allégorique profane sur les cinq sens, se compose de six pièces. Sur chacune d'elles, une jeune femme est entourée d'emblèmes héraldiques, notamment un lion et une licorne, dans un décor de "millefleurs" et d'animaux.
La licorne figure toujours sur des armoiries, en particulier sur le blason royal de la Grande-Bretagne.

Influencé par le Moyen Age et la tapisserie de La Dame à la Licorne, Gustave Moreau va ajouter la licorne et sa symbolique énigmatique à son bestiaire imaginaire (dragon, chimère, sphinx, griffon, etc). Il réalisera de nombreuses études pour plusieurs oeuvres sur le thème de la licorne : Les Licornes, La Licorne, Les Chimères et Le Poète persan.

Cet animal légendaire aux pouvoirs bénéfiques provient sans doute d'Orient. En Chine, dans une sépulture de T'ang (mort en 683 ap JC) une licorne de marbre a été déterrée. Jusqu'au XIXe siècle, les occidentaux ont cru à son existence.

par Jeannette Ivain - Mai 2014


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |