logo visites guidées - zooms


Baron Haussmann (1809-1891)






notice



autres zooms
Georges Eugène Haussmann est né en 1809 à Paris, il y a juste 200 ans. Ses études de droit l'orientent vers une carrière préfectorale qui commence dès 1831. En 1852, il soutient le coup d'état et la proclamation de l'Empire. Cela lui vaut la reconnaissance de Napoléon III qui le nomme préfet de la Seine le 22 juin 1853 avec la mission de moderniser Paris. Napoléon III, lors de son exil en Angleterre, est impressionné par la modernité de Londres, et souhaite avoir une capitale digne de la France et du Second Empire.
Haussmann est un administrateur énergique, sans état d'âme. Sa détermination, sa force de travail et l'appui de Napoléon III lui permettent de mener à bien pendant 17 ans cet énorme chantier qui concerne l'ensemble de la ville. Il est assisté par une remarquable équipe d'architectes et d'ingénieurs qu'il choisit : Jean-Charles Alphand (1817-1891), Gabriel Davioud (1823-1881), Victor Baltard (1805-1874), Pierre Barillet-Deschamps (1824-1873), Eugène Belgrand (1810-1878).
Les monuments anciens (Notre-Dame, Louvre, Arc de triomphe, ...) et les nouveaux (opéra Garnier, quelques théâtres et gares, les Halles de Baltard, ...) sont mis en valeur par la création de places et de grandes artères rectilignes bordées d'immeubles de rapport et d'hôtels particuliers. Divers espaces verts sont aménagés comme les bois de Boulogne et Vincennes, parcs Monceau et Montsouris. Les canalisations d'eau, de gaz et le système des égouts sont installés. Les communes limitrophes de Paris sont intégrées en 1860 comme Auteuil, Passy, Montmartre. Ainsi Paris possède ses limites actuelles et passe de 12 à 20 arrondissements.
Malgré ces améliorations considérables, Haussmann est contesté pour la destruction du vieux Paris, les expropriations expéditives. On lui reproche la gestion financière peu scrupuleuse et le coût de ses travaux s'élevant à 2,5 milliards de francs. On critique son titre de baron et on l'accuse, à tort, d'enrichissement personnel.
En 1870, l'Assemblée proclame la déchéance de Napoléon III. Haussmann est relevé de ses fonctions, mais ses collaborateurs poursuivent les travaux sous la 3e République. A partir de 1890, Haussmann se consacre à ses Mémoires. Il meurt en 1891 et est enterré au cimetière du Père-Lachaise.

par Jeannette Ivain - septembre 2009


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |