logo visites guidées - zooms


Hommage à Haïti





notice



autres zooms
Le 5 décembre 1492, Christophe Colomb, débarque sur l'île antillaise de Quisqueya (Mère de toutes les terres) qu'il rebaptise Hispaniola (petite Espagne). L'île est alors peuplée par les Indiens Taïnos. Il y découvre le caoutchouc (inconnu jusqu'alors en Europe).
Les Français prennent peu à peu le contrôle de la partie occidentale de l'île (ancienne Saint-Domingue, actuelle Haiti), laissant la partie orientale aux Espagnols (république dominicaine). Après avoir décimé les populations autochtones, ils importent les premiers esclaves noirs au milieu du 16e siècle, de même que le café et la canne à sucre. Surnommée 'l'Ile au sucre" , Saint-Domingue est la plus florissante des colonies françaises et contribue de manière importante à l'économie nationale, grâce à ses productions agricoles et à l'artisanat local.
Une 1ère abolition de l'esclavage a lieu, en février 1794, grâce au commissaire civil Sonthonax.
Un ancien esclave, promu général, Toussaint Louverture, revendiquant alors l'autonomie de l'île, Bonaparte envoie contre lui, en février 1802, un corps expéditionnaire commandé par le général Charles Leclerc. Louverture est arrêté et déporté en France, où il mourra en 1803. Un second soulèvement, dû au rétablissement de l'esclavage, aboutit à la défaite des troupes françaises, en novembre 1803, et à la proclamation de l'indépendance d'Haïti le 1er janvier 1804. Haïti est donc la première république noire indépendante et la plus vieille république du Nouveau-Monde, après les états-Unis. Plusieurs présidents de la République se succèderont ensuite dont Jean Pierre Boyer (de 1818 à 1843) ou Fabre Geffrard (de 1859 à 1867).
Tous ces évènements auront des conséquences importantes dans le domaine des arts. En effet, à partir de la toute fin du 18e siècle, les artistes européens oseront enfin exposer de "vrais" portraits d'hommes et des femmes noirs. Tel celui proposé par Girodet-Trioson au salon de 1797 ou par Marie Guihelmine Benoist au salon de 1800.
Parmi les personnalités qui, en France, ont milité pour les droits des Noir(e)s, on trouve Dumas Père, petit-fils d’esclave de Saint-Domingue, et Lamartine qui, en 1850, écrira une pièce, dédiée à Louverture. Enfin, parmi les artistes haitiens, citons Pierre Paillière et Hervé Télémaque.

par Mathilde Huet - février 2010


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |