logo visites guidées - zooms


Regards sur les Antilles : le legs Marcel Chatillon





notice



autres zooms
Le docteur Marcel Chatillon (1925-2003) est un chirurgien d’origine lyonnaise qui a exercé en Guyane et à la Guadeloupe pendant une quarantaine d’années. Collectionneur érudit, il a rassemblé de nombreux livres et documents iconographiques, précieux témoignages sur ce sujet. Sa collection a été présentée en 1999 au Musée d’Aquitaine dans le cadre d’une exposition « Regards sur les Antilles ». De nombreuses cartes des XVIIe et XVIIIe siècles constituent la partie originale de cet ensemble, dont l’une des premières cartes connues de la Guadeloupe vers 1643. La botanique y tient une place de choix sous la forme de planches de La Flore d’Amérique (1834-1837) d’Etienne Denisse (1785-1861).
La collection Chatillon nous fait découvrir la vie dans les plantations et les activités des îles d’Amérique, qui ont contribué à la prospérité de la ville de Bordeaux au XVIIIe siècle. Les esclaves au travail, occupés à la culture et à la transformation de la canne à sucre y sont représentés. Les scènes de danse et de musique, les costumes chatoyants et les tissus de madras viennent atténuer la dureté du quotidien. Les paysages offrent la vision d’un climat idyllique, contrebalancée par l’image d’une nature hostile : ouragan, tremblement de terre de la Guadeloupe en 1843.
La collection compte une dizaine de portraits se rattachant à l’iconographie des serviteurs noirs vus seuls ou accompagnant leurs maîtres comme dans le Portrait présumé de la comtesse de Fontenelle et de son négrillon (vers 1730-1740). D’autres portraits comme par exemple celui du député girondin Brissot (1754-1793), ou de Madame de Condorcet (1764-1822) montrent les esprits favorables aux idées nouvelles et impliqués dans la Société des Amis des Noirs. On mesure également la violence du commerce et de la traite négrière plus particulièrement grâce à une gravure représentant la coupe longitudinale d’un navire négrier. De nombreux documents illustrent les rivalités militaires franco-anglaises pour la possession des colonies comme la série des vues pittoresques du rocher du Diamant, roc stratégique convoité par les anglais et les français (1804). La révolution haïtienne (1791-1804) et certaines figures historiques comme Toussaint Louverture, héros de l’indépendance haïtienne, sont évoquées. La Guyane est présente à travers des vues de Cayenne au XVIIIe siècle ou l’expédition manquée de Kourou.
Enfin, la seconde abolition de l’esclavage est abordée par deux portraits des députés ayant contribué à l’acte d’abolition du 27 avril 1848, adopté sous l'impulsion de Victor Schoelcher.
par Marie-Christine Hervé et Sophie Daënens
Mai 2015


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |