logo visites guidées - zooms


Figures et cartes de la Terre





notice



autres zooms
Dès l'Antiquité, la notion d'Univers est évoquée avec le mythe d'Atlas, condamné à soutenir la voûte céleste sur ses épaules, et avec Uranie, muse de l'astronomie, identifiée par ses attributs : la sphère et le compas. De grands savants comme Aristote (384-322 av JC), Eratosthène (275-193 av JC) ou Ptolémée (100-185) affirment que la Terre est sphérique. Ils pensent, en outre, que la terre est au centre de l'univers (géocentrisme) et inventent la sphère céleste, dite sphère armillaire, souvent visible, à partir de la Renaissance, sur les portraits des hommes de sciences pour justifier de leur connaissance et de leur sagesse.

Dans l'iconographie chrétienne, en revanche, l'Univers est représenté par un globe surmonté d'une croix, dit orbe, qui affirme la domination de la foi chrétienne sur le monde. Très vite, ce globe devient en Europe le symbole du pouvoir absolu des empereurs et des rois.

En Italie, dès la fin du 13e siècle, sont établies les premières cartes des côtes, appelées portulans, ayant pour but de repérer les ports et connaître les dangers qui pouvaient les entourer.
Au début du 16e siècle, suite à la découverte des Amériques, la géographie est enfin reconnue comme une véritable science. Mais si les géographes établissent des cartes tout au long des 16e (copies 19e ou 20e), 17e et 18e siècles, c'est très souvent à la demande du pouvoir en place, comme le montrent les peintures de chefs d'état ou de chefs militaires.
On notera que jusqu'au 18e siècle, les mots carte et mappe sont utilisés indifféremment, d'où le terme "mappemonde" (aujourd'hui confondu avec le globe terrestre) qui correspond à une carte plane de la Terre, proche du planisphère.
Au 19e siècle, la production de cartes devient l'affaire de vrais cartographes. C'est ainsi que la première carte topographique de France, dite carte de Cassini (181 feuilles) est achevée en 1815, pour être remplacée par la carte d'état-major (273 feuilles) entre 1817 et 1880.
Au 20e siècle, outre les atlas, les supports de cartes géographiques se diversifient, en témoignent les cartes réclames.
Aujourd'hui, la cartographie a complètement changé et les cartes sont produites numériquement grâce à des outils de localisation géographique.

par Jeannette Ivain - novembre 2010


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |