logo visites guidées - zooms


Jean-Baptiste Carpeaux





notice



autres zooms
Le sculpteur Jean-Baptiste Carpeaux naît à Valenciennes en 1827. Sa famille s'installe à Paris en 1838. Après un passage à la Petite Ecole où il rencontre Charles Garnier et son fidèle ami, le peintre Bruno Chérier, il suit l'enseignement de François Rude aux Beaux-Arts à partir de 1844, puis de Francisque Duret. De cette formation, il gardera constamment le goût et la pratique du dessin et de la peinture, art témoignant de la même spontanéité audacieuse que sa sculpture. Il remporte le Prix de Rome avec Hector implorant les dieux en faveur de son fils Astyanax dix ans plus tard.
A Rome, Michel-Ange et l'observation du peuple cristallisent son inspiration. Il y devient l'ami du sculpteur Alexandre Falguière. Ses trois "envois" confirment son art expressif et son sens du mouvement : le Petit boudeur, le Pêcheur napolitain - oeuvre évoquant ses maîtres et à laquelle le public parisien n'est pas insensible - et Ugolin, groupe tiré de l'Enfer de Dante, qui crée la polémique mais sera néanmoins acheté par l'Etat.
1862 voit son retour à Paris et son introduction à la cour impériale par le biais de son ami Eugène d'Halwin de Piennes, chambellan de l'impératrice. Le buste de la princesse Mathilde signe le début de sa carrière officielle et plusieurs commandes publiques.
En 1864, Carpeaux se voit confier le décor extérieur du nouveau pavillon de Flore reconstruit au Louvre par l'architecte Hector Lefuel. Doivent y être installés les appartements du prince impérial. La façade côté Seine est ornée de La France impériale portant la lumière dans le monde et protégeant l'Agriculture et la Science tandis que l'attique consacre l'innovant Triomphe de Flore. Par cette figure enlevée et qui semble jaillir de la paroi, Carpeaux affirme l'existence autonome de la sculpture par rapport à l'architecture. Cette conception est aux antipodes de celle de Lefuel mais soutenue au final par Napoléon III lui même.
Ses nombreux portraits exaltent cette vision nouvelle, cette sensualité souriante. Cela fait souvent scandale, comme pour le groupe de la Danse, que Carpeaux sculpte à la demande de Charles Garnier pour le fronton de l'Opéra et qui fut menacé de dépose. Cette œuvre, aux côtés du décor intérieur de Baudry, participe à cette esthétique nouvelle.
Audace et monumentalité caractérisent aussi les figures des Quatre parties du monde qui surmontent la fontaine de l'Observatoire. Les quatre figures allégoriques soutiennent la sphère céleste en une ronde exaltée, motif récurrent des groupes de Carpeaux.
Ce sera la dernière commande publique pour l'artiste qui, atteint d'un cancer, s'éteint en 1875, et demeurera aux origines de la sculpture moderne.

par Carine Prunet - septembre 2014


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |