logo catalogue - zooms


Arlequin





notice



autres zooms
Arlequin est un des personnages les plus populaires de la commedia dell'arte, comédie italienne fondée au 16e siècle sur l'improvisation à partir d'un thème. Ce genre théâtral est adopté au 17e siècle en France et dans toute l'Europe.
Arlequin, souvent en retrait, est reconnaissable par son costume, il porte un masque noir, un chapeau, un vêtement usé, rapiécé de tissus multicolores, avec une bourse à sa ceinture et un sabre ou une batte en bois. A l'origine, Arlequin, sans doute à rapprocher d'Hellequin, diablotin malveillant des légendes médiévales, est un valet miséreux, peureux, grossier, un bouffon qui attire par ses réparties, pirouettes et acrobaties. Son caractère, va évoluer au 18e siècle avec les pièces de Marivaux et Goldoni, pour devenir un valet malicieux, cynique, parfois avec une dimension sociale.
Arlequin est entouré d'un ensemble de personnages, Colombine, dont il est amoureux, Pierrot, dont il est jaloux, et Crispin, Scapin, Mezzetin, Polichinelle, Scaramouche, ...

Après la mort de Louis XIV en 1715, la société française recherche un monde de divertissements où le théâtre, la danse, la musique sont à l'honneur. La peinture va favoriser ce goût des plaisirs avec l'invention des scènes galantes, des compositions théâtrales. Des artistes précurseurs comme Jacques Callot, Claude Gillot, vont s'inspirer de la commedia dell'arte et influencer plusieurs artistes comme Jean Antoine Watteau, Nicolas Lancret (élèves de Claude Gillot) et d'autres artistes.
Au 19e siècle, la figure d'Arlequin est encore présente dans les arts parfois avec un rôle dramatique. Mais c'est surtout avec les cartes réclames ou les imageries, le papier peint et les marionnettes, qu'Arlequin reste un personnage reconnu.
L'avant-garde artistique du début du 20e siècle va s'intéresser au personnage d'Arlequin, comédien ambulant, saltimbanque associé au cirque. C'est surtout Picasso qui va se reconnaître dans ce personnage marginal, cet amuseur public. Il déguisera aussi en Arlequin son fils Paul. Picasso représentera Arlequin tout au long de sa vie et à travers toutes les expressions de sa créativité. Certains de ses dessins sont en lien direct avec le théâtre, d'autres sont plutôt une réflexion sur la tragédie de la vie.

par Jeannette Ivain - Juin 2013


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |