logo visites guidées - zooms


Alexandre le Grand





notice



autres zooms
La légende d'Alexandre le Grand (356-323 av JC), conquérant victorieux, a traversé les siècles et marqué l'Occident comme l'Orient, grâce aux textes de Plutarque et Quince-Curce, ainsi qu'aux récits légendaires de Pseudo-Callistène, à la source de nombreuses illustrations.
Né en 356 avant JC, Alexandre est le fils de Philippe II de Macédoine (382-336 av JC), et de la reine Olympias. A douze ans, Alexandre dompte Bucéphale, étalon qui l'accompagnera jusqu'en Inde. Un an plus tard, Alexandre reçoit l'enseignement du philosophe Aristote, et complète sa formation militaire avec son père et ses officiers.
A vingt ans, Alexandre accède au pouvoir après l'assassinat de son père et poursuit son œuvre en unifiant la Grèce par la force (destruction de la ville rebelle de Thèbes) et vaincre les Perses.
En 334 av JC, après deux ans de préparation, Alexandre quitte définitivement la Macédoine pour aller à la conquête de l'Asie sur les traces de son héros Achille. Son génie militaire lui permet de détruire l'empire perse en trois batailles : le passage du Granique, les combats à Issos et à Arbelles. Darius III, roi des Perses, s'enfuit, abandonnant sa famille et sa fortune. Il est tué par un de ses officiers.
Alexandre est généreux avec son armée et ses amis, en qui il a entièrement confiance, comme le prouve l'amitié en son médecin calomnié, l'offrande de sa maîtresse Campaspe au peintre Apelle, ou sa clémence envers Timoclée. Mais il est aussi mégalomane et emporté au point de tuer son ami Clitus.
Alexandre, accueilli en Egypte en vainqueur, fonde la ville d'Alexandrie en 332 av JC. Il poursuit sa route vers Babylone puis Suse qui se soumettent, tandis que Persépolis, refusant son autorité, est détruite en 330 av JC. Le long de son périple, Alexandre installe des colonies militaires. En 327 av JC, Alexandre épouse Roxane, et encourage les mariages mixtes pour un rapprochement entre les Grecs et les Perses.
En 326 av JC, Alexandre parvient jusqu'en Inde, combat Porus, roi du Penjab, qu'il réussit à vaincre. Mais son armée, fatiguée des marches forcées dans des pays arides et hostiles, refuse de continuer. Alexandre doit renoncer à son rêve et revient à Babylone où il meurt de maladie à 33 ans.
Alexandre laisse un empire sans successeur que se partagent ses généraux. Trois dynasties se formeront alors, avec Ptolémée en Egypte, Antigone en Macédoine et Séleucos en Syrie hellénistique.

par Jeannette Ivain - Février 2012


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |