logo visites guidées - zooms


1914, l'engrenage dramatique





notice



autres zooms
Au début du 20e siècle, l’Europe vit une période faste avec une démographie forte, une industrie florissante, des investisseurs mondiaux, le contrôle des trois quarts du commerce international et la domination coloniale.
Pourtant dans cette Europe triomphante, les rivalités économiques, territoriales et coloniales entre les pays sont de plus en plus exacerbées, et on assiste à une course aux armements inquiétante. Pour mieux maîtriser les conflits et être plus forts, certains pays européens se regroupent. Dès 1882, Guillaume II d’Allemagne, François-Joseph Ier d'Autriche et Victor-Emmanuel pour l’Italie signent un accord défensif nommé Triple Alliance ou Triplice. Par la suite la Bulgarie, avec Vasil Radoslavov, s’allie au groupe.
En réaction à la Triplice, le tsar Nicolas II confirme l’alliance franco-russe en 1893 et en 1897. En 1904, le président français Loubet et le roi Edouard VII négocient l’Entente cordiale. Puis en 1907, l’accord anglo-russe avec l’empereur Nicolas II construit la Triple Entente. En 1913, Raymond Poincaré est élu président de la République française. Cette même année une loi très impopulaire porte le service militaire de deux à trois ans.
A l’initiative du tsar Nicolas II de Russie, une conférence internationale est organisée à La Haye en 1899. Les responsables de la Conférence mettent l’accent sur le désarmement et la prévention de la guerre, créant à cette occasion la Cour permanente d'arbitrage de La Haye. La volonté de paix veut être plus forte que la rumeur d'une guerre.
Le 28 juin 1914, l'assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand par des nationalistes bosniaques est l'événement qui entraîne l'Europe dans une guerre fratricide. Jean Jaurès, homme politique influent et pacifiste convaincu, est assassiné le 31 juillet. Le 1er août, la France décrète la mobilisation générale. Le 3 août, l'Allemagne déclare la guerre à la France, et envahit la Belgique. La Grande-Bretagne, garante de la neutralité belge, déclare la guerre à l'Allemagne. La Première guerre mondiale a commencé.
Dès 1914, les supports graphiques comme la presse illustrée, les affiches et cartes postales vont diffuser l'actualité de cette période troublée grâce à des estampes et des photographies d'événements ou des illustrations satiriques.

par Jeannette Ivain
décembre 2014


  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |