logo  à la une

Nouveaux musées

Nice
muséum d'histoire naturelle



Sous l’influence du célèbre scientifique, Antoine Risso (1777-1845), fondateur d’une véritable tradition naturaliste niçoise, le Muséum d’Histoire Naturelle de Nice est créé à partir des travaux de recherche et des collections de Jean-Baptiste Vérany (1800–1865) auxquels viendront s’agréger, un peu plus tard, ceux d’un autre savant niçois, Jean-Baptiste Barla (1817–1896).
Ce dernier constituera, entres autres, une collection tout à fait originale. Il étudiera la flore et la faune locale et sera, avec Vincent Fossat, son aquarelliste attitré, à l’origine de la réalisation d’un fonds extraordinaire constitué de 6.118 aquarelles "prises sur le vif" à partir de spécimens récoltés dans la région des Alpes Maritimes, laquelle est caractérisée par une très grande richesse en termes de biodiversité, avec un grand nombre d’espèces endémiques.
Pendant près de cinquante ans, entre 1840 et 1890, à une époque où la région est encore vierge de toutes pressions urbaines, ils travailleront en tandem, Fossat dessinant, Barla vérifiant la fidélité de la restitution du dessin par rapport au modèle.
Jusqu’ici très peu diffusé, ce fonds qui constitue un "album" monumental est unique autant pour sa valeur scientifique (aucun équivalent sur le pourtour de la Méditerranée) que pour sa valeur artistique, Fossat ayant été à juste titre comparé à Redouté pour la qualité de ses oeuvres. Cet ensemble sera, grâce aux versements sur la base Joconde, progressivement accessible au plus grand nombre et pourra ainsi être reconnu comme faisant partie intégrante des trésors patrimoniaux français.
Informations fournies par le musée (Brigitte Rollier)

Sélection de la collection de Jean-Baptiste Barla     

En savoir plus sur ce musée
 

Bagols-sur-Cèze
musée Léon-Alègre



La commune de Bagnols-sur-Cèze, située dans le Gard au nord d‘Avignon, abrite deux musées labellisés Musée de France.
Le musée Albert-André, fondé en 1858, est situé au deuxième étage de l’hôtel de Ville. D’abord encyclopédique, il devient à partir de 1917, sous la direction du peintre et conservateur Albert André, l’un des premiers musées de province consacrés aux artistes vivants. Il présente un panorama de la peinture figurative du XXe siècle du post-impressionnisme à nos jours.
Ouvert en 1983 dans une ancienne demeure coloniale, le musée Léon-Alègre rassemble les vestiges des sites archéologiques locaux de l’Age du fer à la fin de l’Antiquité romaine. Deux salles présentent les dessins et les collections réunis par Léon Alègre (1813-1884), artiste, historien, archéologue et fondateur du premier musée cantonal français.
Afin de préparer le parcours d’expositions organisé en 2013 pour le bicentenaire de la naissance de cette incontournable figure locale, le fonds de dessins de Léon Alègre a fait l’objet d’un important travail d’inventaire et d’informatisation, complété d’une campagne de numérisation confiée à une société extérieure et réalisée dans le cadre d’un appel à projet national. Le premier versement effectué par les musées de Bagnols-sur-Cèze sur le portail Joconde permet de valoriser cette collection issue du fonds constitutif du musée du XIXe siècle, composée de précieuses représentations des villages de la région et témoignant de ses nombreux voyages comme de son infinie curiosité.
Informations fournies par le musée (Béatrice Roche)

Fonds Léon Alègre     

En savoir plus sur ce musée








  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |