logo  à la une

Nouveaux musées

Le Bourget, musée de l'Air et de l'Espace



L’idée de créer un musée consacré à la navigation aérienne a été développée en 1857 par l’aéronaute Jules-François Dupuis-Delcourt dans une brochure intitulée Considérations sur l’utilité de la fondation d’un musée aérostatique. Cette proposition n’a pas été suivie d’effets et, en 1918, la paternité du musée revient à l’ingénieur des Ponts-et-Chaussées Albert Caquot, alors chef de la Section technique de l’aéronautique. Lorsque la décision est prise de créer un conservatoire de l’aéronautique, une dizaine d’années se sont écoulées depuis l’exploit accompli par Henry Farman qui boucle le premier kilomètre en circuit fermé en janvier 1908 sous le contrôle de la commission de l’Aéro-Club de France, signant ainsi l’acte de naissance de l’aviation. Il s’agit là d’un cas exceptionnel où la constitution du patrimoine d’une activité humaine intervient peu de temps après la naissance de cette activité. Cela explique la richesse de la collection d’aéronefs anciens rassemblée au musée ainsi que le souci constant de prendre en compte les avancées technologiques. En 1938, Charles Dollfus, premier conservateur et directeur du musée de l’Air, écrivait : "C’est un organisme vivant qui, loin d’être confiné aux choses du passé, est tenu à jour pour les progrès de la technique, tout en conservant les plus précieux témoins de l’aéronautique".
Le musée de l’Air et de l’Espace a comme particularité d’être l’un des rares au monde ouvert aux aviations étrangères. Dès l’origine, ce caractère international allait de soi dans un pays où convergeaient, au début du XXe siècle, tous ceux qui, tels le Brésilien Santos-Dumont, les Américains Wilbur et Orville Wright, le Roumain Train Vuia, voulaient tenir un rôle dans cette aventure naissante.
Aujourd’hui, les quelques trente-mille numéros portés à l’inventaire des collections sont autant de témoignages sur la grande aventure que constitue la conquête de la troisième dimension. Les objets techniques et les maquettes permettent d’évaluer l’ampleur du chemin parcouru depuis les premiers projets de Léonard de Vinci jusqu’aux développements les plus récents des techniques aéronautiques et spatiales. Sont également conservés et présentés des œuvres d’art, des jouets, des gravures qui rendent compte du formidable impact de cette activité sur la société.
Informations fournies par le musée (Christian Tilatti)

Souvenirs des As de la Grande Guerre             
Quelques objets de la collection du musée     

En savoir plus sur ce musée







  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |