logo  à la une

Nouveaux musées

Compiègne,
musée national de la voiture
et du tourisme





Le musée national de la voiture et du tourisme fut créé en 1927 à l’initiative du Touring-Club de France, grâce à la détermination de son vice-président Léon Auscher, carrossier de profession. La création de ce musée répondait aux vœux des grands carrossiers présents aux expositions universelles de constituer une histoire de la locomotion terrestre et de contribuer à la sauvegarde du patrimoine hippomobile et automobile, menacé par les mutations rapides que connaissait le transport routier au tournant du 19e et du 20e siècles.
Il offre aujourd’hui un panorama de l’histoire du transport des personnes, en particulier du passage de la traction animale à l’automobile, avec des véhicules originaires d’Europe, mais aussi d’autres continents.
Sa collection de tout premier ordre comprend notamment une centaine de véhicules hippomobiles du 18e siècle aux années 1920, une trentaine d’automobiles, témoignant de la naissance de ce mode de transport, un ensemble consacré à l’histoire du cycle et de la moto ou encore des pièces illustrant les domaines du transport ferroviaire, de la traction humaine et du portage.
Mené parallèlement au chantier des collections engagé en 2015, le versement progressif sur la base Joconde constitue l’aboutissement du travail d’informatisation et de numérisation des collections. Il permet de partager avec le plus large public les richesses de cette collection.
Informations fournies par le musée

Projets de voitures hippomobiles   

En savoir plus sur ce musée
 

Nancray,
musée des maisons comtoises



Le musée des maisons comtoises figure parmi les cinq musées de plein air de France. Le principe de ces musées est la sauvegarde de maisons traditionnelles, avec l’ensemble de leur mobilier, des objets, de l’outillage, par leur démontage et leur reconstruction dans un même parc.
Créé en 1984 à Nancray (Doubs), le musée de plein air des maisons comtoises s'étend sur un site vallonné d'une quinzaine d'hectares, sur lequel est implantée une trentaine d'édifices. Ce bâti traditionnel comtois des 17e, 18e et 19e siècles, authentique fruitière à Comté, ferme à tué, maison de grès rose et son chari, grange à colombage, ruchers, greniers ... est accompagné de potagers, vergers, jardins thématiques, mare et pâtures pour les animaux. Le parc s'anime d'ateliers, de stages enfants et adultes et de festivités tout au long de l'année (informations sur www.maisons-comtoises.org). Les intérieurs présentent l'évolution des modes de vie de 1750 à la fin des années 1950 et cinq granges ont été transformées en salles d'exposition.
Les collections du musée sont ethnographiques et peuvent être regroupées en trois grandes catégories : les objets de la vie quotidienne, le matériel agricole et l'artisanat. Le récolement décennal a permis d'en dénombrer 10 392 inventoriés. Une campagne de numérisation a débuté en 2015, ce qui motive la collectivité à valoriser, communiquer ses collections et prouver leur bonne gestion.
Informations fournies par le musée

Aperçu des collections    

En savoir plus sur ce musée
 
  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |