logo  à la une

Nouveaux musées

Auxerre,
musée d'art et d'histoire



Le musée d'art et d'histoire d'Auxerre a la particularité de voir ses collections réparties sur trois sites remarquables : l'ancienne abbaye carolingienne de Saint Germain, l'hôtel particulier de Léon-Paul Leblanc-Duvernoy et la salle d'Eckmühl, située dans l'ancien palais des comtes d'Auxerre. Ces lieux d'exposition aux identités marquées révèlent au public toute l'étendue et la diversité de collections incontournables qui se sont constituées dès la période révolutionnaire et enrichies au fil du temps : archéologie pré-protohistorique, antique et médiévale ; numismatique ; statuaire religieuse ; faïences révolutionnaires, patronymiques et utilitaires ; mobilier ; bijoux ; textiles ; ouvrages et correspondance privée du XIXe siècle...
Les peintures sont les premières à sortir de l'ombre des réserves pour être mises en lumière sur Joconde. La collection Beaux-arts, par l'achat de la collection Bernard-Deschamps en 1835 et le don du marquis de Louvois en 1924, est riche de plus de quatre cents toiles aux signatures prestigieuses (Le Brun, Coypel, Colombel, Hanoteau, Bernard...), qui illustrent la diversité des genres picturaux du XVIe au XXe siècle. A cela s'ajoutent plusieurs œuvres d'artistes régionaux (Rousset, Moreau, Gaupillat...), décrivant avec sensibilité et poésie la richesse des paysages icaunais. Ce premier versement est ainsi l'occasion pour le musée d'art et d'histoire d'Auxerre de dévoiler une partie de ses collections à la vue de tout un chacun, curieux, amateurs et chercheurs.
Informations fournies par le musée (Pauline Mas)

Florilège de peintures    

En savoir plus sur ce musée
 

Nice,
musée d'archéologie,
site de Cimiez



Les collections du Musée d’archéologie de Nice, site de Cimiez, concernent les âges des métaux, l'antiquité et se développent jusqu'au haut Moyen Age. Elles abordent la vie de Cemenelum et de la province des Alpes Maritimae, à travers les nombreux objets et documents officiels ou privés découverts lors des fouilles archéologiques de 1950 à 1969 dans le site, mais aussi au-delà. En effet, des objets de toute la région ainsi que ceux découverts dans l'épave de la Fourmigue C au large de Golfe-Juan, sont présentés. Les collections anciennes du MAN (Musée Archéologique de Nice) sont étroitement liées à l’histoire du quartier de Cimiez où, au 19e siècle, l’urbanisation a permis la découverte de nombreux vestiges archéologiques. Au moment de sa création, en 1960, le MAN s’est ainsi vu « doter » d’environ 1.200 objets archéologiques : certains provenant de Cimiez, d’autres ayant été achetés par des collectionneurs au cours du 19e siècle.
Conscient de l’importance de faire connaitre ses collections, le musée d’Archéologie de Nice va continuer sa collaboration avec Joconde. Actuellement quelques notices sont consultables mais prochainement les objets phares des galeries d’exposition du musée seront présents sur Joconde.
Informations fournies par le musée (Olivier Ghiringhelli)

Quelques objets archéologiques    

En savoir plus sur ce musée







  • plan du site | 
  • crédits |
  •  mentions légales |