musée de l’Œuvre Notre-Dame de Strasbourg




Sculptures médiévales de la cathédrale de Strasbourg




Nef centrale

Le jubé de la cathédrale
C'est l'œuvre d'un nouvel atelier présent à Strasbourg peu après le milieu du 13e siècle. Fermant le chœur, ce jubé s'ouvrait sur la nef par sept arcades surmontées de gâbles, entre lesquels étaient placées les sculptures de la Vierge et des apôtres. Destiné à isoler des fidèles les messes et les offices célébrés dans le chœur, il fut détruit en 1682 pour répondre à l'esthétique et à la liturgie nouvelles lors de la réintroduction du culte catholique qui suivit le rattachement de la ville au Royaume de France.
Les statues furent déposées avec soin, sans doute en vue d'un possible remploi. Sur les quatorze figures placées à l'origine entre les gâbles, neuf statues d'apôtres, ainsi que celle d'un diacre qui devait se trouver sur la galerie du jubé pour y servir de lutrin, furent retrouvées en 1893 dans l'octogone de la tour nord par l'architecte de la cathédrale Johann Knauth. Quelques fragments de reliefs ornant les gâbles ainsi que des débris de sculpture et d'architecture furent également récupérés à partir de 1842 par l'architecte Gustave Klotz dans les remblais de la surélévation du chœur établie au 17e siècle.

Deux des travées ont été reconstituées par Hans Haug dans la grande salle du musée d'après des gravures et dessins du 17e siècle afin d'y insérer les sculptures originales subsistantes. Celles-ci témoignent d'une proximité stylistique avec la statuaire de la cathédrale de Reims, dont la façade constituait le plus grand chantier de l'époque, ainsi qu'avec les apôtres de la Sainte-Chapelle de Paris.

L'ensemble des apôtres entourait initialement une Vierge au rosier qui, disparue depuis 1682, a été identifiée depuis avec une Vierge conservée au Musée des Cloisters de New-York. Le relief du Sacrifice d'Isaac, isolé stylistiquement, ainsi que la figure de la Reine de Saba, également appelée Petite Eglise et rattachée à l'activité des sculpteurs du portail sud, semblent avoir constitué le décor du revers du jubé.


Un ensemble important de sculptures provenant de la nef centrale est conservé au musée en particulier les statues et les éléments d'architecture du jubé.
Nef
centrale



notices
Statues
du jubé



notices
Eléments
du jubé



notices
Eléments
de la chaire



notices
Eléments
du narthex



notices
Elément
du triforium



notices