musée Alfred-Danicourt de Péronne




Le médaillier gaulois d'Alfred Danicourt




Vocabulaire

Alliage : proportion de métaux entrant dans la composition d'une monnaie.

Argent : métal très malléable à l'état pur, renforcé avec du cuivre pour donner une dureté suffisante à la monnaie.

Atelier monétaire : lieu de frappe des monnaies, parfois symbolisé par une lettre ou un motif.

Avers : premier côté de la pièce portant le motif principal (le type).

Billon : alliage de cuivre (+ de 50 %) et d'argent.

Bronze : alliage de cuivre et d'étain (4 à 22 %).

Champ : partie laissée plate, sans aucun motif gravé, entre le sujet et la légende éventuelle.

Coin : souvent réalisé en bronze, constitué de deux éléments, le coin porte en creux l'empreinte que l'on retrouve sur la monnaie frappée à l'aide d'un marteau. Les coins sont changés après un certain nombre de frappes (selon le métal des monnaies).

Cotation : prix d'une monnaie sur le marché des collectionneurs.

Electrum : alliage naturel d'or et d'argent.

Exergue : espace situé en bas d'une pièce, sous la représentation graphique, parfois matérialisé par une ligne.

Flan : rondelle métallique découpée et pesée avant d'être frappée pour obtenir une monnaie.

Fourrée : monnaie, souvent en bronze, trempée dans un bain d'or ou d'argent, ou plaquée, pour créer un faux.

Grènetis : ligne de grains, points ou dents constituant un cercle près du listel.

Légende : indication en lettres, portée à l'avers et (ou) au revers de la monnaie.

Listel : bordure lisse ou en relief devant retarder l'usure de la monnaie.

Or : métal précieux jaune brillant, allié à l'argent ou au cuivre pour renforcer la dureté des monnaies.

Potin : alliage de cuivre et d'étain (25%).

Revers : second côté de la pièce, il porte la valeur faciale sur les monnaies modernes.

Tranche : espace correspondant à l'épaisseur de la pièce.

Type : motif principal sur chaque face d'une monnaie ; les monnaies possédant un même type forment une série.