logo peronne

                       musée Alfred-Danicourt de Péronne




Camées et intailles : Antiquité précieuse


année de mise en ligne : 2011


Depuis leur invention, les camées et les intailles appartiennent à l'univers du luxe. Tour à tour bijoux, objets magiques, politiques, astrologiques ou médicaux, ils sont avant tout des supports d'information. Ces petits trésors véhiculent à travers leur iconographie un précieux héritage des civilisations de l'Antiquité.

D'origines très diverses, la présente collection, réunie par Alfred Danicourt au 19e siècle (notamment via la vente Gobineau en 1882), fit partie des biens légués par le mécène péronnais à sa ville en 1887. Elle est aujourd'hui l'une des plus importantes d'Europe par le nombre de pièces, datées essentiellement du 8e au 2e siècles avant notre ère.

Camées


notices

La science des intailles est communément désignée sous le terme de GLYPTIQUE (du grec "gluphéin" signifiant "graver"). La glyptique est apparue au Proche-Orient, en particulier en Mésopotamie avec la fabrication de sceaux cylindres dès le troisième millénaire avant notre ère. Elle se développe chez les Egyptiens principalement sous la forme scaraboïde, insecte sacré dont les élytres forment la face extérieure et bombée des pierres, la face plane accueillant des hiéroglyphes ou des représentations de divinités. Les Grecs connaissent aussi l'intaille et il faut attendre la période romaine pour voir apparaître le camée.

Bibliographie

  • GUIRAUD Hélène, Intailles et camées de l'époque romaine en Gaule, tomes 1 et 2, Supplément à Gallia, Editions du CNRS, 1988-2008.
  • GUIRAUD Hélène, Intailles de la Comédie à Lons-le-Saunier (Jura) , Gallia 52, Editions du CNRS, 1995.
  • BOARDMAN John, The Danicourt gems in Peronne, Revue Archéologique, 1970-1971.


  • David de Sousa, directeur du musée Alfred-Danicourt,
    Jeannette Ivain, service des musées de France


    Intailles


    notices