musée Alfred-Danicourt de Peronne




Camées et intailles : Antiquité précieuse




Matériaux

Les intailles sont créées dans des pierres précieuses ou semi-précieuses dites dures ou semi-dures car pouvant résister à l'agression des outils de l'artisan (appelé lithoglyphe).
Ces matériaux, le plus souvent inexistants en Europe, étaient importés d'Orient, principalement d'Inde.

Parmi les pierres les plus utilisées on relève l'améthyste, l'aigue-marine, l'agate (avec ses variétés : la calcédoine, la cornaline, la sardoine, le sardonyx), le jaspe, le lapis-lazuli, le grenat ou encore le cristal de roche.
A noter que l'agate, l'onyx ou le nicolo, constituées de couches de couleurs différentes, sont particulièrement appréciés pour donner un effet particulier au motif choisi et augmenter les qualités esthétiques de l'intaille.

Déjà sous l'Antiquité, la forte demande poussa les artisans à élaborer un système de copies en pâtes de verre, permettant de multiplier les exemplaires et de faire baisser les coûts.
Ce fut aussi le moyen de reproduire des objets dont au fil du temps on ne savait plus atteindre la perfection artistique.

Agate


notices

Améthyste


notices

Calcédoine


notices

Cornaline


notices

Cristal de roche


notices

Grenat


notices

Jaspe


notices

Lapis-lazuli


notices

Onyx


notices

Sardonyx


notices

Autres pierres


notices

Pâte de verre


notices