Paquebots







Quelques paquebots de la Compagnie Fraissinet

Ajaccio : deuxième d'une série de huit navires - Afrique (1872), La Corse (1872), Bastia (1872), Immaculée Conception (utilisé comme cargo par la CGT, 1872), Maréchal Canrobert (1873), Mohamed El Sadock (1873), Lou Cettori (1873) - construits pour le compte de la Compagnie Valéry et cédés à la Transat en décembre 1880. Il est mis en service en 1872 sur les lignes d'Afrique du Nord et de Corse. Le 25 janvier 1900, sous affrètement de la Compagnie Fraissinet, par un coup de mistral, il s'échoue à l'entrée du port de Marseille sur les roches du Pharo et chavire sur le côté. Il est alors déclaré perte totale.

Île de Beauté : construit à Brême au titre de réparation de guerre en 1930, Île de Beauté était un petit paquebot moderne et élégant destiné au service de Corse, depuis Marseille. Long de 102,15 mètres et large de 13,22 mètres, il affichait un poids de 2.600 tonnes et était propulsé par une machine à vapeur de 5.500CV. Sa capacité était de 550 personnes : 78 membres du personnel et 472 passagers, dont 40 en première, 32 en deuxième et 400 en troisième classes. Le pont avant disposait de plusieurs places pour accueillir des voitures, dont l'accès se faisait par la grue installée sur le mat avant. Le bateau sera saisi par les Allemands le 18 janvier 1943, transformé en navire de détection aérienne et rebaptisé Kreta. Il sera torpillé le 21 septembre 1943 dans le Golfe de Gènes par un sous-marin polonais et sombrera..