Les Métamorphoses d'Ovide



année de mise en ligne : 2005


Pendant la Renaissance, l'héritage gréco-romain est redécouvert. Les arts figuratifs vont puiser leur inspiration dans les textes anciens d'Apulée, Eschile, Homère, Hésiode, Ovide et Pindare.

Ovide écrivit ses Métamorphoses vers le début de notre ère. Les éditions illustrées des Métamorphoses (en 1471 en Italie, en 1553 en France) ont contribué à l'influence et au succès du texte.

A travers les légendes traditionnelles grecques et romaines, Ovide raconte en quinze chants ou livres (représentant plus de douze mille vers), un ensemble de récits concis sur les métamorphoses des dieux, des déesses, de héros ou de simples mortels.

Dès le début du premier livre, Ovide présente le but de cette œuvre :
"J'ai formé le dessein de conter les métamorphoses des êtres en des formes nouvelles. O dieux (car ces transformations furent, elles aussi, votre œuvre), favorisez mon entreprise et guidez le déroulement ininterrompu de mon poème depuis l'origine même du monde jusqu'à ce temps qui est mien."

A partir de citations des six premiers livres des Métamorphoses d'Ovide, nous vous présentons quelques épisodes représentés par des œuvres du catalogue collectif des musées de France (base Joconde)

Les textes proviennent de la traduction de Joseph Chamonard (Paris, Garnier Flammarion, 1966).

Jeannette Ivain, service des musées de France