Mythologie égyptienne



Déesses

Les déesses égyptiennes sont relativement nombreuses. Cette présentation, non exhaustive, s'appuie sur les collections actuellement intégrées dans le catalogue des collections des musées de France.


Bastet
Elle peut être représentée avec un corps de femme et une tête de chatte, ou sous la forme d'une chatte, parfois allaitant sa portée de chatons. Déesse de la féminité, du foyer et de la musique, elle porte parfois un sistre dans sa main. Elle préside au retour de l'inondation. Elle conserve toujours un fond d'agressivité et peut alors prendre l'apparence d'une lionne.
Elle est souvent dite épouse d'Atoum et mère du lion Miysis.
Son temple principal était situé dans le Delta, à Bubastis.

notices


Hathor
Elle se présente sous la forme d'une femme à tête de vache ou d'une vache elle-même. Elle peut également prendre les traits d'un visage humain aux oreilles de vache (notamment sur les piliers dits hathoriques). Son visage peut être encadré de deux mêches courbes, parfois en forme de cobra. Elle porte sur sa tête deux cornes encerclant un disque solaire. Ses emblèmes sont le sistre et le collier Ménat, symboles de fécondité.
Elle était originellement associée à la voûte céleste où se déplace le soleil. Associée au plaisir érotique, elle préside au renouvellement de toute vie. Elle est chargée d'accueillir les défunts dans l'autre monde.
Sa personnalité est double : sous sa forme léonine (apparentée à Sekhmet, elle symbolise la révolte et la destruction ; sous sa forme bovine, elle représente la joie, la musique, la danse et la sexualité.
Fille de Rê et souvent liée à Horus, Hathor aurait eu son temple principal à Denderah.

notices


Isis
Elle a l'apparence d'une femme portant sur la tête un trône, signe hiéroglyphique servant à écrire son nom.
Fille de Nout et de Geb, sœur et épouse d'Osiris, elle apporte sur terre la civilsation. Magicienne, elle rassemble le corps démembré de son époux auquel elle redonne vie, à la suite de quoi elle engendre Horus.
Elle représente l'épouse fidèle et s'impose comme la protectrice des enfants. Elle est, avec Nephthys, Neith et Selkis, chargée de protéger l'un des quatre vases canopes, celui d'Amsèt, à tête d'homme et contenant le foie.
Son culte est vénérée en de nombreux endroits en Egypte, notamment sur l'île de Philæ. A l'époque tardive, son culte se diffuse dans toute le monde méditerranéen. La représentation d'Isis allaitant Horus inspirera l'iconographie chrétienne copte de la Vierge à l'enfant.

notices


Maât
Elle est représentée sous les traits d'une femme avec une plume d'autruche sur la tête, qui sert à écrire son nom.
Elle est la déesse des différents ordres (cosmique, politique et social) et, par extension, de la vérité et de la justice. C'est à Mâat que le défunt, quel que soit son rang social, doit rendre compte de ses actions et de ses efforts pour maintenir l'harmonie divine et repousser le désordre. Lorsque le défunt comparaît devant Osiris, Anubis pose le coeur du mort sur l'un des plateaux de la balance et la plume de Maât sur l'autre. Ainsi est mesurée la contribution du défunt au respect de l'ordre. Thot note le résultat. De celui-ci dépend le droit du défunt à accéder à l'au-delà.

notices


Nephthys
Son nom signifie "la dame du château".
Elle a l'apparence d'une femme coiffée du hiéroglyphe de son nom : une corbeille supportée par une représentation de la maison.
Sœur d'Isis et d'Osiris, elle est l'épouse de Seth. Dans la lutte qui oppose Seth à Osiris, elle prend le parti de ce dernier et contribue à sa résurrection. Elle passe parfois pour être la mère d'Anubis, fils adultérin d'Osiris.
Elle est chargée de protéger, avec Neith, Selkis et Isis, l'un des quatre vases canopes, celui à tête de babouin qui contient les poumons.

notices


Nout
Elle symbolise le ciel, avale le soleil le soir pour l'enfanter au matin. Associée au culte des morts, on la trouve souvent représentée au plafond des tombes ou à l'intérieur du couvercle des sarcophages, généralement sous l'apparnec d'une femme au corps couvert d'étoiles, parfois dédoublée pour montrer ses apparences diurne et nocturne.
Elle s'unit à son frère Geb (la terre), pour donner naissance à Rê (le soleil). Nout est également la mère d'Osiris, d'Isis, de Seth, de Nephthys et d'Horus l'Ancien.

notices


Sekhmèt
Son nom signifie "la puissante".
Généralement représentée sous l'apparence d'une femme à tête de lionne, elle symbolise le soleil sous son aspect malfaisant ; elle apporte les maladies lorsque le niveau de l'eau stagnante est au plus bas, avant le retour de l'inondation.
Dans la triade de Memphis, elle est associée à Path et enfante Néfertoum.

notices


Touéris (Touarèt)
Son nom signifie "la grande".
Elle est représentée sous l'apparence d'une femelle hippopotame gravide, dressée sur ses postérieurs en forme de pattes de lion, et avec un dos de crocodile.
Symbole de fécondité, de reproduction et de protection, elle veille sur les femmes enceintes.

notices