Mythologie égyptienne



Les attributs des dieux

Les dieux égyptiens tiennent souvent des attributs qui non seulement déterminent leur nature divine, mais expriment les vertus qu'ils dispensent à l'Homme. Voici quelques uns de ces attributs, parmi les plus répandus.


Cornes : on trouve principalement des cornes bovines (attribut d'Hathor) ou ovines droites (attribut de Khnoum) ou recourbées (attribut d'Amon). Certains dieux portent des cornes d'antilope. Hathor est d'abord seule à porter le disque solaire encadré de cornes de vaches. Cette distinction est ensuite étendue à d'autres déesses, généralement pour évoquer leur dimension solaire. Dans les représentations d'Isis allaitant, le disque solaire encadré de cornes bovines représente un symbole de maternité, allusion aux vaches primordiales Ihèt et Methyer qui avaient placé entre leurs cornes l'astre nouveau-né, afin de le protéger.

notices


Couronnes : elles sont, plus que tout autre attribut, symbole de pouvoir. Les dieux les partagent avec les rois. La couronne hedjet (adjet) blanche, en forme de mitre allongée, est l'attribut des rois de Haute Egypte. La couronne decheret rouge, en forme de mortier, est l'attribut des rois de Basse Egypte. Après la réunion des deux royaumes en un seul, la couronne royale sera composée de la mitre blanche posée sur le mortier rouge (pschent) et elle deviendra le symbole de l'unité de l'empire. Seuls les dieux Atoum, Horus et Mout peuvent porter le pschent.
Les couronnes peuvent être enrichies de plumes. La couronne d'Osiris, dite La couronne atef, est la mitre enrichie de deux plumes d'autruche. Elles peuvent également porter des cornes bovines ou ovines ou un uraeus. Plus la couronne porte d'éléments supplémentaires, plus la puissance de la divinité est grande.

notices


Croix ankh : il s'agit d'une croix ansée. Elle représente une cordelette nouée, symbole du souffle vital. Mais ce souffle vital ne peut se développer sans la force solaire, Ouas. Ankh et Ouas sont complémentaires.

notices


Disque : il peut symboliser le soleil (le plus souvent), mais aussi la lune. Il peut comporter des ailes de chaque cté, ou porter un uraeus au centre. Placé entre des cornes bovines, il permet d'attribuer une dimension solaire à la divinité, ou encore être symbole de maternité

notices


Pilier Djed : originellement, ce symbole représenterait un arbre ébranché. Par la suite, il aurait été assimilé à l'épine dorsale d'Osiris, conservée à Busiris. Les quatre lignes horizontales seraient les vertèbres cervicales du dieu. Le pilier était un symbole de stabilité et de la cohésion entre la Haute et la Basse Egypte. Il constitue le pendant masculin du Tit (nœud d'Isis).

notices


Plumes d'autruche : la plume d'autruche unique est portée par Mat et Shou. Une paire de plumes d'autruche est un symbole de la présence solaire. Elle est portée notamment par Hathor, Horus ou Osiris.

notices


Plumes de faucon : le faucon étant associé au soleil, ses rémiges étroites et pointues constituent le symbole de cet astre. Elles sont portées, toujours par deux, par Amon, Rê ou Shou.

notices


Sceptre héqa et flagellum : ils sont spécifiques à Osiris. Dans le domaine des Hommes, ce sont des attributs de la royauté que l'on remet symboliquement au nouveau souverain. Celui-ci les emportera dans sa tombe, en tant que futur Osiris.

notices


Sceptre ouas : il s'agit d'un sceptre surmonté d'une tête d'animal et à l'extrémité inférieure fourchue. Force solaire, il permet au souffle vital, ankh, de se développer. Ankh et Ouas sont complémentaires.

notices


Tit : aussi appelé nœud, ou boucle, d'Isis. Il s'agit d'un nœud de ceinture, de couleur rouge. Selon le "Livre des Morts", qui lui consacre un chapitre entier, il symbolise le sang et le pouvoir d'Isis. Il constitue le pendant féminin du pilier Djed.

notices


Uraeus : il représente un cobra dressé, le capuchon déployé. Ce serpent incarne la puissance vivificatrice des eaux. En raison de sa capacité à cracher le venin, il a été associé au feu solaire combattant le chaos et les rebelles à l'ordre divin. Il symbolise donc le pacte entre le soleil et les Hommes, l'équilibre cosmique et donc la régularité de l'inondation. Il s'agit d'un insigne monarchique qui deviendra le symbole de l'unité du royaume. On le trouve communément au centre de la partie inférieure des couronnes divines ou royales.

notices