Château-musée à Boulogne-sur-Mer




Masques sugpiat de la collection Alphonse Pinart






Contexte géographique

Ile Kodiak, Alaska, 57°46' N, 152°30 O

 

Situé dans le Golfe de l'Alaska, à 400 km au sud d'Anchorage, l'archipel de Kodiak comprend une dizaine d'îles, l'île de Kodiak étant la plus grande avec une superficie de 5750 km². Comme dans le reste de l'Etat, l'archipel est une grande réserve naturelle, et les 2/3 de l'île de Kodiak sont classés en « Kodiak National Wildlife Refuge ». De nombreuses espèces animales y prospèrent telles que l'ours kodiak, espèce endémique de l'île et plus gros ours brun du monde. L'île compte environ 15 500 habitants dont la plupart vivent dans la ville de Kodiak, le reste de l'archipel ne comptant que sept villages accessibles uniquement par bateau ou par avion. La pêche est l'activité économique principale de l'île, en particulier pour le saumon et le crabe. De nombreux mammifères marins comme les baleines, les loutres de mer, lions de mer ou phoques, peuplent également les eaux de l'archipel. Le climat y est maritime avec de fréquentes précipitations et des vents violents. La température connaît une moyenne de 5°C. Sa géographie est proche de celle de la Norvège, avec une côte très découpée, de nombreux fjords et une végétation recouvrant la totalité de l'île.

C'est dans ce contexte que s'est développé la culture autochtone sugpiaq. Cette société de chasseurs de mammifères marins avait mis en place une importante tradition autour du masque. Les masques étaient utilisés l'hiver, lors de festivités destinées à favoriser la saison de chasse suivante. Les danses masquées étaient des moments importants de partage de croyances, de préservation de l'équilibre des forces qui régulaient la vie quotidienne.

A la suite des colonisations russes puis américaines, les Sugpiat ont subis une profonde acculturation. Cependant malgré cette difficile histoire, le souvenir de certaines pratiques sugpiat a perduré au sein des communautés. Aujourd'hui, des associations et des groupes d'artistes font revivre la tradition des masques et des danses qu'ils accompagnent. Environ 2500 Sugpiat vivent aujourd'hui à Kodiak.