musée national des arts asiatiques - Guimet à Paris




Peintures et sculptures chinoises




Glossaire

Un ensemble de divinités, de personnages sont représentés dans l'art chinois se rapportant aux légendes et aux religions chinoises : le taoïsme, le confucianisme et le bouddhisme.

Ananda : Avec Kâsyapa, l'un des deux disciples préférés du Buddha.

Apsara : Personnage fabuleux, représenté dans des sujets bouddhiques. Dans la mythologie indienne, c'est une divinité féminine.

Arhat ou Arhant ou (Chine) Luohan : Dans l'iconographie bouddhique, homme "méritant, vénérable", saint qui a atteint l'accès au nirvâna.

Asana : Dans l'iconographie bouddhique, les gestes des figures du Buddha et des bodhisattvas sont codifiés par un ensemble d'attitudes, appelées "âsana".
Dhyânâsana : en méditation,
Lalîtâsana : assis en délassement royal,
Padmâsana : assis en lotus,
- Vajrâsana : mystique du sixième élément.

Bodhidharma : Moine bouddhiste légendaire qui en 520 vint à Loyang (Henan) prêer le bouddhisme en Chine. Principal artisan de l'école de Méditation du Mahâyana (Chan / Zen).

Bodhisattva : Dans l'iconographie bouddhique, l'homme sur la voie de l'Eveil, futur Bouddha.
Il existe plusieurs bodhisattva fréquemment représentés.
- Bodhisattva Akâsagarbha : l'un des Huit Grands Bodhisattva de l'ésotérisme. Celui "qui porte en lui les vertus de l'espace"
- Bodhisattva Avalokitesvara (en Chinois : Guanyin) : l'un des grands Bodhisattva du Mahâyâna et l'un des plus célèbres. Le "seigneur qui regarde vers le bas".
- Bodhisattva Bhaisajyaguru
- Bodhisattva Ksitigarbha
- Bodhisattva Mahâsthâmaprâpta
- Bodhisattva Mahesvara
- Bodhisattva Manjusrî : Bodhisattva des Cinq Sagesses
- Bodhisattva Samantabhadra

Buddha ou Bouddha : A l'origine, nom donné à Siddhârta Gautama, fils d'un souverain de la tribu des Sâkyas en Inde vers 480 - 400 avant notre ère, qui a découvert les quatre saintes Vérités.
Signifie "éveillé", celui qui a atteint le nirvâna en ce monde, personnage central du bouddhisme.
- Buddha Amitâbha : Buddha de la Lumière Infinie. Son culte est resté florissant en Chine.
- Buddha Amitâyus : représentation glorieuse de Amitâbha, Seigneur de la vie sans limite.
- Sept buddha du passé
Dhyâni-Buddha
- Buddha Mahâvairocana
- Buddha Maitreya : le "Bienveillant", buddha "à venir".
- Buddha Sâkyamuni : Siddhârta Gautama est appelé aussi Sakyamuni "Sage des Sâkyas".
- Buddha Tathâgata : "ainsi venu"
- Buddha Vairocana

Confucius ou Kongzi (551 - 479 avant notre ère), moraliste dont l'enseignement a été transmis à travers les "Entretiens". Sa philosophie est centrée sur l'homme, la recherche de l'harmonie dans les rapports humains, le gouvernement juste et sage par la fidélité aux rites.

Daode Tianzun : Divinité taoïste, le Vénéré de la voie et de la vertu.

Daodejing ou Tao-tö-king : Le livre de la voie et de la vertu", ouvrage philosophique chinois dû au philosophe Laozi vers le 6e siècle avant notre ère, traitant du "Principe" (Dao ou Tao) et de son action, ouvrage fondamental du taoïsme.

Deng Yuanshuai : espace situé en bas d'une pièce, sous la représentation graphique, parfois matérialisé par une ligne.

Dvârapâla: Dans l'iconographie bouddhique, le gardien du Seuil, gardien de la terre de Buddha.

Fulushou : Divinité taoïste, dieu de la chance, santé et de la longévité.

Guanbin : Divinité taoïste, Fils de Guandi.

Guandi : Divinité taoïste, dieu Guan, général Guanyu de l'époque des Trois Royaumes, il fut exécuté sous l'ordre d'un monarque hostile. Il est représenté comme un colosse.

Guanyin : Voir bodhisattva Avalokitesvara.

Guizimu : Personnage légendaire chinois, redoutable ogresse, femme du maître des enfers, mère de dix mille enfants.

Guo Zuyi : Illustre général des Xuan de l'époque Tang.

Huit Immortels : Divinités taoïstes qui correspondent à huit individus ayant accédés à l'immortalité par leur grande vertu, et représentés comme une joyeuse troupe.
- Cao Guojiu, aristocrate en costume officiel qui se voua à la méditation
- Han Xiangzi, érudit en exil, son emblème est un panier de fleurs.
- He Xiangu, femme ayant fait voeu de chasteté, possède le pouvoir de flotter dans les airs.
- Lan Caihe, musicien de rue ambulant, homme ou femme, patron des arts de la scène.
- Li Tieguai, estropié muni d'une béquille, représente les infirmes et les souffrants.
- Lu Dongbin, futur fonctionnaire qui renonce à cette vie, son attribut est un sabre magique. Divinité la plus célèbre.
- Zhang Guolao, ermite en sainteté généralement représenté sur un âne magique.
- Zhong Liquan, soldat, homme d'action qui devient ermite.

Kâsyapa : Avec Ananda, l'un des deux disciples préférés du Buddha.

Laozi ou Lao Tseu : Sage chinois du 6e siècle avant notre ère, considéré comme le maître du Taoïsme, il aurait rédigé le livre : Daodejing (ou Tao-tö-king).

Lettré : Désigne un fonctionnaire qui a passé avec succès les examens de l'administration impériale. Leur fonction était d'administrer, de rendre la justice, et d'assurer l'accomplissement des rites.
Grand érudit qui en dehors de sa fonction s'adonne en amateur à la poésie, la calligraphie et la peinture.

Lokapâla : Divinité bouddhique, roi gardien.

Lu Xing : Divinité taoïste, étoile des Dignités.

Mudrâ : Dans l'iconographie bouddhique, la gestuelle des mains du Buddha et des bodhisattvas est codifiée, appelée "mudrâ" et chargée de valeur mystique.
Abhayamudrâ : écarte toute crainte,
Anjalimudrâ : adoration,
Bhûmisparsamudrâ : illumination,
Dharmacakramudrâ : prédication,
Vajramudrâ : mystique du sixième élément,
Varadamudrâ : charité,
Vitarkamudrâ : argumentation.

Sûtra : Texte rapportant un discours du Buddha ou d'un de ses disciples immédiats.
Hariti Sûtra
Samyuktaratna-Pitaka
Samyuktavastu
Sukhâvatîvyûha Sûtra

Tao-tö-king : Voir Daodejing, ouvrage fondamental du taoïsme.

Taoïsme : Religion populaire d'Extrême Orient fondée par Laozi au 6e siècle avant notre ère qui est un mélange de sa philosophie (Yang Yin) ainsi que de croyances et de pratiques plus populaires.

Xi Wangmu : Divinité de la mythologie chinoise, reine mère de l'Occident qui possède dans son jardin un pêcher d'immortalité.

Xixiangji : "Yingying zhuan" (Biographie de Yingying) est une nouvelle écrite par Yuan Zhen (779-831), haut fonctionnaire de la dynastie Tang et poète célèbre, ami de Bai Yuji. Elle relate les amours contrariés du lettré Zhang et de la Dame Yingying. L'ouvrage fut repris dans la littérature populaire, d'abord sous forme de ballades, puis sous forme d'opéra, "La chambre de l'Aile Ouest," de Wang Shifu (1260-1336).

Yang Guifei ou Yang Kouei-Fei : Concubine de l'empereur Xuanzong de la dynastie de Tang (712 - 756).

Yao : Un des cinq empereurs légendaires chinois.

Yi jing : Le "Livre des Mutations" (Yi jing) est à l'origine de la sagesse et de la philosophie chinoises.

Zhu Lao : Divinité taoïste, dieu de longévité.