musée de la Chartreuse à Douai




Découvertes dues au récolement décennal
au musée de la Chartreuse

 


Oeuvre restituée : Alix de Laperelle, Après la lecture

C'est le récolement mené par nos collègues de la Stiftung Preußischer Kulturbesitz (Fondation des biens culturels prussiens, Berlin) à l'issue de la réunification allemande, qui est à l'origine du retour à Douai de cette oeuvre volée en 1918.

Constatant en effet lors de leur récolement que le revers de l'oeuvre était dédicacé par l'artiste au musée de Douai et comportait un numéro d'inventaire, ils en ont aussitôt tiré la conclusion qui s'imposait : la provenance de l'oeuvre était litigieuse, car selon le droit français une oeuvre inscrite sur les inventaires d'un musée est inaliénable et imprescriptible.

En effectuant des recherches complémentaires, ils ont pu montrer que ce tableau avait été donné par un particulier à la Alte Nationalgalerie en 1959, alors située à Berlin-Est, mais ce détenteur n'avait pas de titre sûr de propriété.

Aussi cette restitution s'est-elle effectuée à la demande conjointe de la Stiftung Preußischer Kulturbesitz et de la Ville de Douai.
Le tableau, qui porte les traces des conditions dans lesquelles il a été volé (découpe au couteau, toile roulée) doit être bientôt restauré avant d'être présenté au public.