musée de la Chartreuse à Douai




Découvertes dues au récolement décennal
au musée de la Chartreuse

 


Oeuvre retrouvée dans les réserves : Anonyme italien (?), François Ier de Médicis

Au moment de rédiger le procès-verbal de la campagne de récolement des peintures, le musée se trouve confronté au dilemme suivant :
ce tableau est identifié comme étant le Portrait d'un pair de France, mais il pose problème.
Le motif de la croix de l'ordre de Santo Stefano (ordre de Saint Etienne) arboré sur le manteau du personnage, son costume, sa physionomie, le rapprochent évidemment des portraits connus de François Ier de Médicis - notamment par Rubens - et l'identification proposée comme celle d'un pair de France est donc fausse.

Dans la liste des dommages de guerre de 1920, noté comme disparu, on trouve un tableau dont le titre correspond à l'identité du modèle, mais il y est mentionné que le tableau est en bois, de dimensions modestes (ce qui n'est pas le cas ici).
En recherchant plus attentivement dans le catalogue du legs Foucques de Wagnonville (1877) - car l'oeuvre est rentrée dans les collections municipales par ce biais -, nous retrouvons des dimensions correspondantes et surtout, la mention du fait qu'il s'agit bien d'une toile.

L'oeuvre est attribuée à Bronzino dans le catalogue Foucques, attribution rejetée aujourd'hui.
Datée du 16e siècle, il pourrait également s'agir d'une copie du 19e faite d'après le portrait du grand-duc par Rubens, car le revers de la toile présente un tissage très régulier et sa texture le rapproche des toiles du 19e.

De tels exemples d'inexactitude sont rares sur les registres d'inventaire du musée, mais peuvent être de nature à perturber quelque peu le récolement.