musée de la Chartreuse à Douai




Découvertes dues au récolement décennal
au musée de la Chartreuse

 



Oeuvre retrouvée dans les réserves : Anonyme italien ou français, vue du Port de Livourne

En 2010, à l'occasion d'une visite effectuée par des élèves restaurateurs de l'INP-IFROA, l'une d'entre elles, Claire Depardieu, tombe en arrêt devant la toile avant restauration.
L'équipe du musée de la Chartreuse vient de donner un numéro d'inventaire rétrospectif à celle-ci, car elle se trouve depuis plus de trente ans dans les réserves, sans pour autant être identifiée à l'inventaire.
Au fur et à mesure que la restauration du support et de la couche picturale se déroule, le sujet du tableau devient bien plus visible et permet d'identifier le monument présent à gauche au premier plan comme étant "Les quatre Maures enchaînés de Livourne, célébrant les victoires de l'Ordre des Chevaliers de Santo Stefano", commandé à Giovanni Bandini vers 1595 par Ferdinand 1er de Médicis et complété par Pietro Tacca à partir de 1621.

Dès lors, un recoupement avec la liste des dommages de guerre de 1920 permet de constater qu'y figure justement un tableau (attribué à Lépold Boilly) portant le même titre. Il y a toutefois un problème : les dimensions ne correspondent pas tout à fait, car la hauteur de la toile est identique à celle qui est mentionnée sur le registre d'inventaire (80 cm) mais pas la largeur, inférieure d'un mètre.
Nous partons alors sur l'idée que la toile pourrait avoir été coupée, ce que la restauration ne permet pas de confirmer. et émettons l'hypothèse d'une erreur de report d'écriture sur le registre d'inventaire du 19e siècle, car l'oeuvre correspond parfaitement à la description qui en est faite dans le catalogue des collections du musée de 1869.

Les spécialistes de Léopold Boilly ayant récemment rejeté l'attribution de cette toile à l'artiste, l'oeuvre est à ce jour attribuée à un anonyme italien ou français.