Maison d'Artiste de la Grande Vigne à Dinan




Yvonne Jean-Haffen (1895-1993)





Biographie











D'une famille originaire de l'Est de la France, Yvonne Haffen, naquit à Paris en octobre 1895. Elle manifesta un engouement précoce pour les arts graphiques, auxquels elle s'initia dans une école privée. Après-guerre, sa passion pour le dessin l'incita à suivre les cours de La Grande Chaumière puis, encouragée par son époux Edouard Jean, à travailler dans l'atelier du peintre Auguste Leroux.
Ce premier enseignement lui permit de participer au Salon des Artistes Franšais en 1924 et en 1925.

Mais en 1923, elle avait la connaissance du peintre, décorateur et illustrateur Mathurin Méheut. Cette rencontre fut déterminante car elle découvrit, par son intermédiaire, les formes épurées de l'Art Déco à l'Exposition des arts décoratifs et industriels de Paris. Elle s'adonna dès lors avec passion, au dessin, à la peinture, à la gravure sur bois et linoléum, à l'illustration et à la céramique.

En 1926, gràce à Mathurin Méheut, elle découvrit aussi la Bretagne et y fit, à partir de cette date, de multiples séjours. L'ancrage breton se confirma avec l'achat, en 1936, de "La Grande Vigne" sur le port de Dinan.

Si la Bretagne fut assurément l'un de ses sujets de prédilection, elle travailla également beaucoup à Paris, en province et à l'étranger.
En 1930, elle participa avec Mathurin Méheut à la réalisation d'une fresque pour l'auditorium de l'immeuble "Heinz & Co" à Pittsburgh (U.S.A, Pennsylvanie).
Dès 1926, elle fut sollicitée par les Messageries maritimes pour peindre un décor pour le paquebot ("l'Athos II"), puis ultérieurement pour celui de dix autres (le dernier étant réalisé pour "le France" en 1962), et œuvra en 1942 à la décoration de l'Institut de Géologie de Rennes.

Elle participa à de nombreux salons parisiens :
     - salon de la Société nationale des Beaux-Arts (de 1926 à 1954 - sociétaire en 1947)
     - salon des Artistes décorateurs (de 1927 à 1935)
     - salon des Indépendants (1938 et 1939)
     - salon de la Marine (1948, 1949, 1957, 1959, 1961/1962, 1962/63 et 1963/64)
     - salon de l'Union des Femmes Peintres et Sculpteurs (1950, 1951, 1968 et 1969)
     - Salon du dessin et de la peinture (de 1955 à 1980)

Elle exposa à l'Exposition coloniale de 1931, à l'Exposition internationale de 1937 et - à titre individuel - à la Maison de la Bretagne (1957) ainsi que dans des galeries ("Galerie Charpentier" en 1933).
Elle fut également remarquée par la critique ("l'Illustration" en 1933, et "L'Art et les artistes" en 1934).

Elle illustra, enfin, plusieurs ouvrages dont "En dérive" de Roger Vercel (1945), "Champignons" de Roger Heim (1948), "En parcourant la Normandie" de Jean de La Varende (1953), "Fontaines en Bretagne" d'Yves Milon (1964), et son propre essai "Fontaines bretonnes" (1979).

Bien que reconnue (Chevalier des Arts et Lettres, titulaire du Collier de l'Hermine), elle s'attacha davantage, à partir des années 1970, à perpétuer le souvenir de M. Méheut qu'à promouvoir sa production personnelle.

En 1987, elle fit donation à la Ville de Dinan d'un patrimoine d'une richesse exceptionnelle.

En 1989, elle participa à une dernière exposition au musée de Bayeux : "Dans la lumière de La Varende".

Yvonne Jean-Haffen mourut à Dinan, quasi centenaire, en novembre 1993.