musée des beaux-arts de Dijon




2000 ans d'art du verre dans les collections





Venise, Bohême, Angleterre

La formule consacrée "façon de", utilisée pour désigner les trois grands types de production, réunit des notions extrêmement variées relatives à la géographie, à la chronologie du verre, à la matière, à ses propriétés, ainsi qu'aux techniques décoratives.

Les tentatives d'imitation du cristal de roche sont à l'origine de la découverte, au XVe siècle, du cristallo par les verriers vénitiens, installés sur l'île de Murano. Les qualités de transparence, de finesse et de légèreté caractérisent le verre cristallin. Toutefois, la teinte légèrement jaunâtre des pièces à la manière de Venise signale leur origine espagnole.

Façon de Venise
La production à la "façon de Venise", héritière du savoir antique, a exclusivement recours aux techniques du soufflage à l'air libre ou du moulage pour obtenir des formes élégantes et offre un éventail considérable de possibilités décoratives (décors moulés, craquelures, inclusions, millefiori, applications et revêtements). La production à la "façon de Venise" entame progressivement son déclin au XVIIIe siècle, pourtant Angelo et Osvaldo Brussa relancent le décor émaillé de qualité à la fin du siècle, tandis qu'Antonio Salviati (1816-1900) possède un atelier florissant grâce à des réalisations inspirées de modèles anciens.

notices

Façon de Bohême
Dès le début du XVIIe siècle, la Bohême figure parmi les nombreux pays européens séduits par les pièces vénitiennes exportées et le savoir-faire des verriers. Les artistes bohémiens, toujours fascinés par les qualités du cristal de roche, mettent à présent au point une matière d'une grande dureté tout en préservant sa translucidité. Les pièces massives reçoivent dès lors un décor gravé et taillé. La bichromie, révélée par la gravure, constitue l'une des techniques décoratives de la "façon de Bohême".

notices

Façon d'Angleterre
Les réalisations à la "façon d'Angleterre" apparaissent comme un compromis entre les deux autres grandes manières. La solidité du cristal (cristal au plomb = " flintglass "), enrichi en silicate de calcium et en oxyde de plomb approprié au soufflage, extrêmement brillant, permet un décor taillé et gravé, tandis que la brillance et les inclusions de baguettes filigranées plus ou moins complexes dans la jambe ("twists"), évoquent l'un des procédés décoratifs typiques de la "façon de Venise".

notices