musée des beaux-arts de Dijon




2000 ans d'art du verre dans les collections





Collection de verrerie

Comme souvent dans le domaine des arts décoratifs, le musée doit la richesse et la variété de sa collection de verrerie à la générosité de nombreux donateurs.

Anthelme et Edma Trimolet
Le legs d'Anthelme et Edma Trimolet (1878) est sans conteste le plus important de tous. Le couple d'artistes lyonnais rassemble des œuvres de l'Antiquité au XIXe siècle, avec une prédilection pour les XVe, XVIe et XVIIe siècles (1919 pièces). Dans cette collection éclectique qu'ils offrent à la Ville de Dijon, figurent 55 pièces de verrerie des XVIe et XVIIe siècles principalement des objets de Venise et de Bohême.

notices

Henri et Sophie Grangier
Les dijonnais Henri et Sophie Grangier sont fascinés par l'époque médiévale et la Renaissance ; ils lèguent en 1985 leur collection d'œuvres d'art à la ville de Dijon, comprenant 21 objets de verrerie avec une prédilection pour l'Ecole de Nancy (Daum et Gallé).

notices

Marie-Henriette Dard
Marie-Henriette Dard hérite de la collection de son père le Baron Pierre-Jean-Baptiste Pichot l'Amabilais qu'elle lègue en 1916 au musée de Dijon, qui reçoit ainsi un ensemble unique de primitifs suisses et allemands, quelques pièces de verrerie figurent au nombre de l'importante donation.

notices

Comtesse d'Armandy
Les propos favorables recueillis sur le musée auprès de ses amis encouragent la Comtesse d'Armandy à donner, en 1936, des objets de verrerie antique, rassemblés avec son époux durant les onze années passées en Egypte, ainsi que des objets russes collectés grâce aux alliances contractées par sa famille.

notices

Autres amateurs
N'oublions pas d'autres amateurs qui, par leur généreuse intention, ont également enrichi les collections de verrerie : Alexandrine Dècle (1896), Madame Morel-Retz (1920), Madame Henri Roydet (1930), Madame Maurice Dubois (1935), Henri Breuil (1972).
Pierre et Kathleen Granville (1969), grâce à leur importante donation font entrer un vase de Gallé, alors, que plus récemment, en 1990, Angèle Jardet, par son legs, laisse un vase de Daum au musée..

Les dépôts
Certains musées français participent également à l'enrichissement des collections par le moyen de dépôts : le Musée du Vin de Beaune (un gobelet) et le Fonds National d'Art Contemporain (le vase de l'établissement dijonnais Jean Noverdy).