musée des beaux-arts de Dijon




2000 ans d'art du verre dans les collections





Autres provenances

Un certain de nombre de pièces qui n'ont pu être rattachées aux trois "grandes façons" sont alors regroupées selon leur pays d'origine. Cette classification met ainsi en évidence les formes et les décors propres à chacun d'eux.

Allemagne
Le "Römer", avec sa forme tout à fait typique conserve son appellation d'origine allemande. Il se compose en effet toujours d'un verre fortement ventru porté par un pied concave à base plate. En revanche, les petits anneaux de verre mobiles tintant au contact de la pièce, issus de la production allemande, sont rapportés sur des gobelets d'aspects différents.

notices

Pays-Bas
Les objets en verre ou cristal avec décor gravé à motif iconographique et de fleurs, semble une production extrêmement développée aux Pays-Bas.

notices

Espagne
L'entonnoir à parfum ou à liqueur témoigne des dix années d'intense production de la verrerie de La Granja de San Ildefonso, construite par le roi d'Espagne. Elle exploite un décor floral gravé et doré, composé de brins de muguets autour d'une fleur de tournesol, qui devient une véritable signature.

notices

Russie
La dorure semble un revêtement décoratif particulièrement apprécié des artistes russes qui aiment en rehausser les portraits des tsars et des tsarines apposés afin d'en célébrer les règnes. Ainsi quelques objets en verre garvé et doré ont été exécutés en l'honneur de l'impératrice Elisabeth Petrovna (1741-1762).

notices