musée de la Vie Bourguignonne - Perrin de Puycousin




Bourgogne en coiffes



Glossaire

Armure : mode d'entrecroisement de fils de chaîne et de trame suivant les règles nettement définies en vue de la production d'un tissu ou d'une partie de tissu.
Bride : petit arceau de fil recouvert de points feston, et destiné à recevoir un bouton ou une agrafe permettant la fermeture. Egalement ruban qui sert à retenir la coiffe et qui s'attache sous le menton.
Broché : terme utilisé pour désigner un effet de dessin formé par une trame qui limite son emploi à la largeur des motifs qu'elle produit. Tissu auquel participent de telles trames.
Cannelé : armure à côtes parallèles à la trame, formées par des flottés de chaîne. Lorsque le mot cannelé n'est suivi d'aucun qualificatif, il désigne une armure à rapport de deux fils dont les côtés sont uniquement dus à l'insertion de plusieurs coups de trame consécutifs dans le même pas.
Chaîne : ensemble de fils longitudinaux d'un tissu. Fils tendus dans la longueur du métier et qui sont passés dans les organes chargés de les actionner : mailles, maillons ou simples boucles de fil dans les métiers plus primitifs. Nom d'une armure, suivi du mot chaîne indique que la chaîne prédomine sur la face considérée du tissu. Exemple : satin chaîne, sergé chaîne.
Coton : fil constitué des poils qui recouvrent la graine du cotonnier, plante de la famille des malvacées.
Damas : tissu façonné qui se compose d'un effet de fond et d'un effet de dessin constitués par la face chaîne et la face trame d'un même armure de base (ex. : damas satin de 5). Ils se tissent également en utilisant deux armures différentes et en complétant leur décor par des trames lancées ou brochées. Dans les anciens damas, les fils de chaîne sont actionnés par trois organes de commande : un corps de maillons et deux corps de lisses, dont l'un travaille à la lève et l'autre en rabat.
Dentelle mécanique : transposition mécanique, par entrecroisement ou entrelacement du fil, du travail manuel de la dentelle.
Drapeau ou drap : pièce de linge utilisé pour emmailloter le bébé.
Façonné : tissu décoré de dessins plus ou moins complexes, obtenus par les croisements des fils de chaîne et de trame et dont l'exécution nécessite l'emploi de procédés spéciaux de fabrication. Par ces procédés, manuels ou mécaniques, les fils peuvent évoluer de diverses manières et varier les formes du dessin sur de larges surfaces. Le mot façonné adjoint à un nom d'armure (taffetas façonné par exemple) indique que cette armure forme le fond du tissu.
Fibre artificielle : fibre chimique créée par l'homme et préparée industriellement, à partir de matières végétales, animales ou minérales modifiées.
Fibre cellulosique : fibre végétale comme le chanvre, le lin ou le coton.
Fil floché : fil qui n'a subi qu'une très légère torsion ; ce fil est souvent destiné à la broderie.
Filet : structure produite horizontalement par un entrelacement, un entrecroisement de nouds ou de boucles qui se lie à la rangée précédente.
Filet mécanique : résultat d'un assemblage de fils ou de cordes entrecroisées et nouées, pour former des mailles.
Gaufrer : volume produit sur des tissus par leur passage entre deux cylindres, l'un en relief, l'autre en creux.
Gaze : armure dans laquelle on distingue deux sortes de fils à liage très différents : les fils droits, qui peuvent demeurer sans liage ou lier d'après les moyens ordinaires du tissage habituel, les fils de tour qui se déplacent pour contourner les fils droits et sont fixés par la trame, d'un côté et de l'autre de ces derniers. Le tissu ainsi produit est généralement, mais pas nécessairement, ajouré. Tissu formé de cette armure.
Jaunissement : teinte due à une dégradation photochimique (provenant de la lumière) ayant pour effet une perte de résistance mécanique.
Lacette : ruban de toile qui double le bord de la coiffe sur lequel est montée la ruche.
laine : fil formé des poils qui composent la toison des moutons et de quelques autres animaux.
Lin : fibres extraites de l'écorce de plantes de la famille des linacées (linum usitatissimum). Fil formé de ces fibres.
Noppe ou mouchot : point de tricot formant une boule.
Passe : partie d'une coiffe ou d'un bonnet, située sur l'avant, d'une maxillaire à l'autre
Piqué : tissu double-face, obtenu par deux chaînes de tension différente, une chaîne de fond et une chaîne de «piqûre» qui réalise le relief sur le tissu (côtes, nids d'abeille, losanges...). La chaîne de piqûre, très tendue, compte pour le 1/3 ; la chaîne de fond, plus souple, intervient pour les 2/3. L'une des faces peut être grattée pour améliorer l'absorption, en vue d'une utilisation en lingerie ou en layette.
Piqué de coton : voir piqué.
Plumetis : rembourrage à l'aide de points lancés recouvert de points en passé plat.
Pointe : dans les écrits des folkloristes, la pointe renvoie au ruché ou rang de dentelle tuyautée.
Ruban : tissu plat et étroit possédant des lisières à l'exclusion de toute étoffe découpée en lanière.
Rubanerie : fabrication de tissage étroit.
Ruche : bandes plissées ou tuyautées d'étoffe, de tulle, mousseline ou dentelle qui garnit la coiffe.
Ruché : partie d'étoffe légère (dentelle, tulle, gaze, mousseline) assez étroite, plissée ou froncée. Le ruché sert d'ornement lorsqu'il est appliqué en un ou plusieurs rangs.
Sergé : armure caractérisée par des côtes obliques obtenues en déplaçant d'un seul fil, vers la droite ou vers la gauche, tous les points de liage à chaque passage de la trame. Les sergés se définissent par une suite de nombres dont la somme détermine le rapport d'armure et qui indiquent la longueur respective des flottés et des liages ainsi que leur répartition dans le rapport.
Tirette : ensemble constituée du passant (rectangle de tissu cousu à la nuque) dans lequel s'insèrent les deux coulisses (deux rubans ou deux liens) qui, une fois serré, froncent la nuque.
Toile : armure dont le rapport se limite à deux fils et deux coups et dans laquelle les fils impairs et pairs alternent à chaque coup, au-dessus et au-dessous de la trame. Plus généralement utilisé pour des tissus de fibres discontinues ; toile de coton, de laine...
Tulle : étoffe formée de mailles hexagonales, obtenue par le travail de fils de chaîne et de trame dont la direction de déplacement n'est pas perpendiculaire comme dans les tissus : les fils de trame bouclent et tirent les fils de chaîne.
Tuyauté : type de repassage en tuyau effectué sur de petits volants au moyen d'un fer à tuyauter.