musée de la Vie Bourguignonne - Perrin de Puycousin




Bourgogne en coiffes



Grille d'analyse des bonnets d'enfants

Sur les 125 bonnets constituant la collection du musée, 77 ont été exposés en 2005 comme représentatifs de la diversité de la collection.
Un premier ensemble de bonnets est lié au port des costumes régionaux collectés par Perrin de Puycousin : bonnets de bébé, bonnets de fillette et bonnets de garonnet. Un second ensemble de bonnets, sans ancrage territorial spécifique, est classé par patrons : béguins, bonnets fond en arceau et bonnets fond rond.
La description se fait comme suit : nombre de pièces ou de quartiers constituant le bonnet, armure et nature du tissu, mode d'assemblage, description du décor, description de la doublure puis description des serrettes, tirettes ou rubans.

- Les patrons
  Le patron renvoie la forme du bonnet et, pour le bonnet de lingerie, la découpe de chacune des pièces constitutives.
  On recense quatre patrons :
    - Patron A en deux parties : une pièce de fond en arceau vient s'ajouter la passe.



    - Patron B en deux parties : une pièce ronde l'arrière se fixe la passe prolongée jusqu' la nuque.



    - Patron C en trois parties : deux pièces de côté et une pièce médiane
      Celle-ci couvre le sommet de la tête du front la nuque
      Ce patron est désigné par le terme de "béguin".



    - Patron D en six pièces dites "quartiers" : taillées en tranche d'orange l'exception des deux pièces de la nuque qui sont plus
      courtes afin de mieux épouser la morphologie de la tête.


- Les types
  Le type renvoie aux techniques de fabrication qui donnent au bonnet son apparence. Trois types sont repérés :
    - Type 1 : travail de coupe et couture partir d'un tissu de soie plus ou moins faonné
      Il peut être décoré de broderie, de broderie métallique, de dentelle, de dentelle mécanique, de galon ou de tulle.
      Ce type ne renvoie qu'aux bonnets régionaux.
    - Type 2 : travail de lingerie en différentes étoffes : toile de coton, piqué de coton...
      Souvent décoré de broderie blanche, de jours ainsi que de dentelles, tulles etc.
    - Type 3 : travail en maille réalisée partir de trois outils différents :
        - type 3a : le crochet
        - type 3b : les aiguilles tricoter
        - type 3c : la machine tricoter qui donne la bonneterie

- Les dimensions
        - H. correspond la dimension du front la maxillaire
        - L. correspond la dimension de la maxillaire la nuque
        - La troisième dimension correspond "du front la nuque"


- La datation
Ces bonnets se singularisent par l'absence de datation. Le port des bonnets régionaux, associé au port du costume traditionnel, se raréfie partir des années 1880 ; or, Perrin de Puycousin commence ses collectes dans les années 1870.
Pour les autres bonnets, il est probable qu'ils ont été fabriqués et portés dans la première moitié du 20e siècle.