musée national du Moyen Age à Paris




La tapisserie médiévale au musée national du Moyen Age





Centres artistiques

Jusqu'au Moyen Age, le tisserand est le principal créateur de la tapisserie qu'il exécute d'après un carton, qu'il réalise tout seul ou en collaboration avec un peintre. Pendant la Renaissance, la démarche se complique et la fabrication d'une tapisserie devient un travail d'équipe en trois étapes :
1/ Le maquettiste pour l'élaboration du dessin préparatoire. La maquette peut être commandée à un peintre connu.
2/ Le cartonnier pour la réalisation du carton définitif de dimensions semblables à celle de la future tapisserie.
3/ Le licier pour la réalisation de la tapisserie. Il peut y avoir plusieurs liciers.

La tapisserie n'est pas une œuvre unique et plusieurs exemplaires peuvent être tissés d'après un même carton. En l'absence de documents d'archives, il est très difficile de connaître le noms des différents intervenants. De même, il n'est pas aisé de localiser une tapisserie sans documentation. Actuellement, les grands centres de production des 15e et 16e siècles sont connus.
Une tapisserie peut utiliser une maquette d'un pays et la réalisation peut se faire dans un autre pays, ce qui est le cas pour la tenture de la "Dame à la Licorne" dont les cartons ont été créés à Paris dans le milieu artistique du Maître de la Chasse à la licorne, le tissage a été exécuté au Pays-Bas du sud.

Liste des centres artistiques
C'est de l'époque gothique que date le premier épanouissement de la tapisserie européenne dans trois pays : Allemagne, France et Pays-Bas.
Rhénanie
Rhin supérieur
Strasbourg
France sauf Paris
Paris
Pays-Bas du Sud
Bruxelles
Tournai