Vases grecs antiques







Index C-E

Calpis
Récipient de taille moyenne, d'une trentaine de centimètres de hauteur, pansu et muni de trois anses : deux horizontales et une verticale pour faciliter la préhension. Il servait à puiser et transporter l'eau depuis la fontaine. C'est une variété de l'hydrie.

notices


Canthare
Vase à boire d'une quinzaine de centimètres de hauteur en moyenne. Sa forme est l'une des plus courantes du répertoire de la céramique antique. Il connut une large diffusion en Etrurie à l'époque classique et dans l'empire Romain. Sa coupe profonde portée par un pied souvent élevé et ses deux grandes anses surélevées par rapport au bord sur lequel elles s'insèrent le rendent très reconnaissable.

notices


Coupe
Aussi appelé kylix. Forme de vase à boire la plus répandue. La phiale, coupe sans pied et ombilic central est utilisée pour le culte. Elle existe à toutes les époques depuis le chalcolithique.
Elle mesure entre 5 et 10 centimètres de hauteur pour un diamètre de 20 centimètres en moyenne, elle est donc plus large que haute. Sa vasque évasée devient presque plate au cours des siècles. Elle est portée ou non par un pied plus ou moins élevé et munie de deux anses horizontales qui disparaîtront à l'époque romaine. Un décor intérieur et extérieur occupe toute la surface de la vasque. La coupe est à l'origine de la forme moderne du calice.

notices


Cratère
Grand vase pouvant atteindre plus d'un mètre de hauteur, très répandu dans l'antiquité grecque et romaine, dans lequel était directement puisé le vin mêlé d'eau. Il existe de nombreuses variantes. Il est caractérisé par un large bassin sur un petit support, une embouchure large et des anses généralement petites. Cité et décrit maintes fois par Homère, il est probable que son origine se situe en Assyrie et qu'il fut introduit en Grèce par les Phéniciens.
Le cratère à colonnettes est une variante du cratère grec classique, caractérisé par ses anses de forme particulière faites d'un élément vertical sur lequel repose un élément horizontal qui est fixé sur le bord du vase.
Le cratère en calice est l'une des formes de prédilection des céramistes attiques à figures noires et à figures rouges. C'est un vase en forme de calice, donc dépourvu de col, et muni de deux anses souvent obliques rattachées à la base du calice.
Le cratère en cloche doit son nom au fait que sa forme rappelle celle d'une cloche retournée. Muni de petites anses horizontales en position haute, son corps est très large et est dépourvu de col.
Le cratère à volutes tire son appellation de la forme de ses anses qui partant du bord, remontent en décrivant une volute.

notices


Epichysis
Cruche à panse trapue, au col élancé doté d'un long bec et d'une anse unique surélevée par rapport au bord. Il mesure en moyenne 15 centimètres de hauteur. Il servait à verser et était peut-être également utilisé pour mettre de l'huile dans les lampes.

notices