logo vivenel

    musée Antoine Vivenel à Compiègne




Vases grecs antiques



année de mise en ligne : 2001




Rien de plus universel que la céramique. Nul étonnement donc à voir cet art d'apparence modeste, ces objets du quotidien, retenir l'attention de l'archéologue. Cependant, quels incomparables témoins des civilisations antiques que ces mêmes objets, de formes, de dimensions, de styles, d'origines et d'usages si divers.

Partout répandue, l'argile permet l'invention et le rapide développement de la céramique au Néolithique. Cette technique permet en effet d'obtenir un matériau dur et imperméable, sous forme de vases ou autres objets, propres à bien des usages. D'abord superpositions de boudins d'argile ou modelées à partir d'un seul bloc, plus tard montées au tour, les poteries affectent les formes les plus prosaïques ou les plus étonnantes. La plupart sont utilisées pour conserver et transporter des denrées, pour la cuisine et la vaisselle de table, pour la toilette, mais aussi sous forme de terres cuites architecturales, tuiles ou tuyaux. Souvent elles portent des décors plastiques : incisions, gravures, appliques ou des ornements peints qui les distinguent des productions communes. Précieux vases à parfum, vases des banquets aristocratiques, statuettes destinées au culte des dieux, urnes cinéraires ou offrandes déposées auprès des morts de toutes les nécropoles antiques, la céramique relève parfois d'un véritable artisanat d'art.

Par ses formes ou ses décors, elle témoigne en tous les cas de maints aspects de la vie des hommes du passé : activité journalière, mode de production, relations comerciales parfois à très grande échelle, courants d'échanges, pratiques cultuelles ou funéraires, mentalités et croyances. Il n'est pas un site archéologique qui n'en livre de multiples fragments, autant d'éléments permettant d'en déterminer la date et la nature, tant la céramique demeure caractéristique de l'époque qui l'a vue naître.

Hier collectionnée pour sa beauté ou son originalité, aujourd'hui mine de renseignements archéologiques essentiels, la céramique, dont l'aspect ne varie guère avec le temps, nous introduit directement dans la vie même de l'Antiquité.

Eric Blanchegorge, conservateur du musée Antoine Vivenel de Compiègne