musée du Berry à Bourges




Collections ethnologiques et égyptiennes





Collections ethnologiques : céramique bornoise

Une activité céramique s'est implantée dans le canton d'Henrichemont car les potiers y ont trouvé leurs deux ressources essentielles : le bois (combustible pour les fours) et la terre à grès (matière première qui se vitrifie à 1300C).
A partir d'archives et témoins matériels toujours présents sur place, nous pouvons appréhender l'importance de cette artisanat. Cependant, ceux-ci concernent surtout le 19e siècle.
Au début de ce siècle, en 1809, en réponse à une enquête nationale, le préfet du Cher indique qu'il existe une activité potière sur les communes d'Achères (trois ateliers, un four), Henrichemont (hameau de La Borne) (21 ateliers, 11 fours), Neuilly-en-Sancerre, Neuvy-Deux-Clochers et Humbligny. Un peu plus tard cependant (1858), les statistiques sur la situation industrielle dans l'arrondissement de Sancerre ne font plus état d'une telle activité à Neuilly. On dénombre alors sept poteries à Henrichemont (La Borne), une à Achères, trois à Neuvy-deux-Clochers et une à Humbligny. Mais, une imprécision demeure : a-t-on dénombré les ateliers ou les fours ?

Le hameau de La Borne, situé sur la commune d'Henrichemont, apparaît donc comme le lieu de production quantitativement le plus important. A partir du recensement de la population de 1861, nous savons que La Borne compte à cette date 498 habitants répartis en 129 ménages. Or, parmi les 159 personnes déclarant une profession, 55 se disent potiers, soit 35%, ce qui représente l'activité professionnelle la plus importante.

La diffusion des pièces de grès peut être locale mais également plus large grâce à des transports fluviaux sur la Loire jusqu'à Nevers, Roanne ou Nantes ou terrestres vers la Corrèze et la Creuse.

Les différentes étapes de la fabrication des pièces ont lieu sur place : extraction et préparation de la terre, tournage, séchage, émaillage, cuisson puis expédition. Le type de tour utilisé est nommé 'tour à bâton' : le potier monte sa pièce après avoir lancé la roue à l'aide d'une perche. La cuisson a lieu dans de grands fours couchés de 40 à 60 m3.