musée du Berry à Bourges




Collections ethnologiques et égyptiennes





Collections ethnologiques : limousine

La limousine (qui tire sa dénomination de la région du Limousin) pouvait être portée par les hommes, au XIXe siècle, afin de se protéger des rudesses du climat. Son usage dépasse largement les limites du Berry puisqu'elle était utilisée dans tout le centre de la France, le Massif-Central et le Sud-Ouest.

La coupe de la limousine est simple. Assemblage de rectangles de tissu, souvent rayé, elle peut être une simple cape, mais on lui a souvent joint une pèlerine, voire une capuche.
Le vêtement exposé au musée du Berry ne déroge pas à ces règles.

Le vêtement exposé au musée du Berry ne déroge pas à ces règles. La cape et la pèlerine sont en fait deux rectangles coupés en droit fil, dans un sergé de laine. Les manches, aux larges emmanchures, sont deux trapèzes allongés. Le tissage a permis de créer un motif de rayures verticales (autour d'une large bande rouge, sont placés de part et d'autre, symétriquement, une bande rouge plus fine et cinq marron). Le col et les poignets sont coupés dans un velours marron. Ce même tissu borde la pèlerine et les ouvertures latérales. La pèlerine dissimule les coutures d'assemblage, situées aux épaules et aux emmanchures. Sur les côtés, deux ouvertures permettent de passer les mains. A l'encolure, la pèlerine et la cape sont montées à l'aide de gros plis creux. Le bas des manches est froncé. La fermeture du vêtement est possible grâce à un crochet à l'encolure, un bouton et une patte de boutonnage au milieu du devant et un bouton accompagné d'une boutonnière à chaque poignet. Toutes les coutures ont été réalisées à la main. Ce vêtement, dépourvu de capuche, devait être porté avec un large chapeau.

Fernand Maillaud a fait figurer une limousine dans son tableau "Le maître sonneur sur les bords de la Creuse".
Elle est composée d'une cape, d'une pèlerine et d'une capuche. D'autres pièces de l'habillement populaire, en usage notamment dans le Berry, sont également représentés : la longue blouse des hommes, des mantelets et une cape.

Artiste originaire de l'Indre, Fernand Maillaud (1862 - 1948) a peint des scènes de la vie paysanne, des paysages, des portraits et s'est également illustré dans le domaine de l'art décoratif. Le Berry a été pour lui une source d'inspiration, mais, ayant voyagé tout au long de sa vie, il a également peint des paysages de la Creuse, de la Provence, de l'Algérie. Il figure au Salon des Artistes franšais à partir de 1894 et c'est en 1902 qu'il y envoie ce tableau "Le maître sonneur sur les bords de la Creuse". Le musée du Berry en fait l'acquisition l'année suivante. La correspondance échangée à cette occasion est conservée dans les archives du musée.