musée du Berry à Bourges




Collections ethnologiques et égyptiennes





Collections ethnologiques : buffet-vaisselier

Le buffet-vaisselier apparaît dans l'ameublement franšais au 17e siècle. Il correspond à un usage ostentatoire puisque sa partie supérieure est destinée à des pièces de vaisselle.

L'exemplaire à deux corps exposé au musée est originaire de Chavignol, près de Sancerre. Il devait servir à la présentation d'assiettes et de plats, les trois tablettes étant munies de butées et de barres d'appui. La cave, située sur le buffet, en dessous de la première tablette, était le lieu de rangement de plus grosses pièces de vaisselle. La présence des deux petits tiroirs est habituelle dans le Haut-Berry (Cher).
Si le vaisselier présente un décor simple, traverse inférieure et supérieure découpées en arc, le buffet est quant à lui orné : le plateau présente des parties saillantes aux angles et en fašade, qui couronnent les cannelures ornementales des montant corniers et du faux dormant central et au milieu de la fašade les deux tiroirs aux bords moulurés sont munis d'entrées de serrures ajourées placées dans des cartouches incisés ; les deux vantaux présentent des panneaux au décor mouluré dont la partie supérieure est travaillée en courbes. Enfin, entre les pieds galbés, la traverse inférieure est chantournée et décorée en relief d'une urne et d'une croix grecque.

Dans son tableau "La toilette de la communiante", exposé au musée, Henri Pierre Jamet fait figurer un buffet-vaisselier. Il est ici placé dans une pièce commune, face à un lit surmonté d'un ciel.

Il existe également des dressoirs directement posés au sol, dénommés 'vaisselier au sol', ou rayon dans le Haut-Berry et utilisés pour le rangement de la vaisselle. Le musée en expose un exemplaire issu, lui aussi, d'une maison de Chavignol. Il était destiné au rangement sur trois niveaux, à la verticale, d'assiettes ou de plats. La tablette la plus basse est, par contre, démunie de barre d'appui. La traverse supérieure est ornée de festons. Ce travail grossier, en chêne, est assemblé par chevillages et queues d'aronde malhabiles. Un tel meuble pouvait être installé près de la bassie (évier).