logo bourges

musée du Berry à Bourges




Collections ethnologiques et égyptiennes



année de mise en ligne : 2005



Le musée du Berry a reçu, dès ses origines, une vocation historique et archéologique.
De 1834 à 1912, il a été dirigé collégialement par des amateurs et archéologues berrichons, sous la ferme autorité de Claude-Denis Mater, puis d'Alphonse et de Daniel Mater, ses fils et petits-fils. Pourvu dès l'origine d'importantes collections de monnaies et de gravures, le musée s'est développé selon trois axes : beaux-arts et arts décoratifs, archéologie, collections de société.
Il a progressivement investi d'importants édifices de Bourges : l'hôtel Cujas en 1891, l'hôtel Lallemant, pour les collections beaux-arts et arts décoratifs, l'hôtel des Echevins, devenu en 1987 le musée Estève, une partie de l'ancien archevêché, qui accueille depuis 1995 le musée des Meilleurs Ouvriers de France.

L'hôtel Cujas-musée du Berry est depuis la deuxième moitié du 20e siècle consacré aux collections d'archéologie (principalement gallo-romaine et égyptienne) et à celles d'ethnologie.
Il porte le nom du jurisconsulte Jacques Cujas (1520-1590), qui en fut propriétaire de 1585 à 1590.
Cependant, il a été construit antérieurement vers 1515 pour Durand Salvi, marchand italien installé à Bourges. Son architecte est peut-être Guillaume Pelvoysin, maître maçon de la cathédrale Saint-Etienne à qui l'on doit aussi l'Hôtel Dieu de Bourges.
L'hôtel Cujas a été classé au titre des Monuments historiques en 1862.

Le travail présenté ici n'aurait pu l'être, sans le soutien de l'Association des Amis des musées de Bourges

Béatrice de Chancel-Bardelot, conservatrice en chef des musées de Bourges
Mathilde Huet, service des musées de France