CONSEILS

Les hangars agricoles    

les hangars agricoles

Les nouveaux bâtiments agricoles sont souvent volumineux et peuvent avoir un impact sur le paysage. Il est necessaire de les prendre en compte comme des éléments "d'urbanisation". Construire un bâtiment, c'est une recherche de qualité. La loi sur l'architecture de 1977 pose clairement cette ambition dès son premier article : « L'architecture est une expression de la culture. La création architecturale , la qualité des constructions, leur insertion harmonieuse dans le milieu environnant, le respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine sont d'intérêt public». Pour les bâtiments agricoles, le recours à un architecte est obligatoire pour toute construction supérieure à 800 m2 et 2000 m2 pour une serre de moins de 4 m de haut . Ces seuils s'appliquent pour tout nouveau bâtiment comme pour les modifications de volume de constructions existantes.

Télécharger la fiche produite par le S.D.A.P au format pdf .

Télécharger la fiche produite par le Ministère de l'Agriculture.

L'IMPLANTATION DES BATIMENTS

S'ils sont isolés, les nouveaux batiments agricoles devront être en harmonie avec l'ambiance paysagère et le relief - en évitant les installations en ligne de crête . - en implantant les lignes de faîtages parallélement aux courbes de niveau - en limitant les terrassements en deblai remblai et en préférant l'encastrement dans le terrain naturel plutôt que les constructions sur remblai (impact négatif de l'effet de butte ) - en implantant les batiments au centre de l'exploitation pour éviter la dispersion du bati

hangarsimplantation

Les nouveaux programmes et les sorties  d'exploitation imposent des volumétrie ne répondant pas au volumes traditionnels. A ce titre il est donc nécessaire de recréer un nouveau paysage cohérent avec les lieux, les courbes de niveaux et les plantations. 

dispersion

éviter la dispersion du bati

implantation

éviter l'implantation en ligne de crête

VOLUMETRIE

A la manière des fermes traditionnelles, la maison et les locaux agricoles

 doivent former un ensemble cohérent et homogène (pas de pavillon "type lotissement").

Par leur implantation, leur volumétrie et leur composition, les maisons 

d'habitation se situeront en continuité avec l'architecture des locaux d'exploitation :

- pente et matériaux identiques aux autres bâtiments de l'exploitation 

(tuiles ou fibrociment en couverture ,bardage en bois, etc).

- ouvertures rythmant de grandes séquences à l'échelle des bâtiments agricoles.

Des constructions de faible hauteur (deux niveaux d'habitation, combles comprises) 

sont recommandées.

La réalisation de plantations ( essences locales ou fruitières) en périphérie de l'habitation améliorera encore son insertion paysagère .

volumes

ajout de volumes

bardage

bardage metallique trop contrasté

massif

absence de massifs plantés

pavillon

habitation de type pavillonaire

LES TOITURES

Il est toujours possible et souhaitable de multiplier les cassures dans les versants de toiture ( à l'intérieur d'un même bâtiment au droit des lignes de poteaux par exemple ) et de jouer volumes des bâtiments ou corps de bâtiments aux fonctions différentes. Ces ruptures de lignes au même titre que le rythme des ouvertures créent des jeux d'ombres et de lumières sur les façades qui cassent la masse imposante des volumes. Il conviendra de limiter les rythmes verticaux (jeux de bardage métallique de différentes couleurs) qui amplifient la hauteur des bâtiments alors que l'horizontalité (différence de matériaux et de teinte entre le soubassement, le bardage et la couverture ) participe mieux à l'insertion des volumes et du paysage , Les plaques translucides sont autorisées en couverture pour l'éclairage naturel dans la limite de 15 % de la surface de la couverture . Le s bardages bois sont préférés aux bardages métalliques.

volumes

toiture vegetalise

bardage

bardage vert s'integrant au culture

massif

pas d'integration, volume blanc

pavillon

massif

choisissez la couleur du bardage en fontion de l'environnement pour eviter de trop faire ressortir les volumes, par exemple en choisissant les teintes se rapprochant des cultures voisines

massif

une toiture sombre ecrase le volume alors qu'une toiture claire le fera ressortir. Essayez de distinguer les éléments par les matériaux et les couleurs (soubassement, bardage, toiture). Eviter d'employer le meme vocabulaire pour l'ensemble du volume sauf si cela participe a la qualite de l'architecture

LA VEGETATION / LES PLANTATIONS / LES CLOTURES


Des plantations d'essences locales aux abords des bâtiments amélioreront leur intégration au paysage . La création d'un bosquet près d'une construction en longueur permet par exemple de couper visuellement la masse des toits et des murs. On utilisera aussi la végétation pour masquer les éléments comme les silos bâchés, la fumière , etc. Eviter les haies de conifères (épicéas, sapins) et les essences d'ornementation du type thuyas. Préférer des haies libres composées d'essences locales et des arbres de haute tige (feuillus) qui marquent et enrichissent le paysage .

volumes

bardage

bardage

une végétation plus dense permettrait de masquer en partie le volule et d'ameliorer son integration

bardage

protection contre les intemperies

massif

eviter les alignements et les haies de coniferes

pavillon

preferer les melanges d'essences et les massifs favorisant l'intégration paysagere

LES CHEMINS ET ACCES

Valoriser l'entrée de l'exploitation avec de la végétation. Un arbre signal permet par exemple de la mettre en évidence . Les chemins doivent être intégrés dans la masse végétal environnante et bordés de haies ou d'alignements d'arbres.

LES MATERIAUX

Les matériaux apparents en façades et couverture devront être mats et de teintes foncées.

Les bardages, couvertures et portes, métalliques d'aspect non mat sont autorisés dans les teintes RAL suivantes ou plus foncées :

- Ardoise RAL 5008 

- Brun RAL 8014

- Vert RAL 6005

- Rouge RAL 3005 (toiture )     

    Les tôles galvanisées non laquées et les bardages PVC de teintes claires sont interdite

Admettre uniquement des bardages et matériaux naturels (bois) s'harmonisant avec l'environnement naturel. Descendre ce bardage jusqu'au sol. Le bardage en bois est idéal, il est facile à mettre en oeuvre , permet de nombreuses compositions contemporaine , et est également un

matériau écologique qui fera la transition entre le moderne et l'ancien . L'utilisation d'essences exotiques est à proscrire .

Les murs en brique monolithe terre cuite répondent aux critères d'aspect et de teinte .

Les murs et soubassements en béton ou maçonnerie de parpaings enduits sont acceptés sous réserve d'une finition grattée : en site sensible , il peut être exigé une teinte plus foncée que le gris clair du béton par lasure ou peinture .

Les gouttières, chéneaux, rives et autres accessoires seront de la même teinte que les bardages et la couverture .

Les rideaux souples, silos et autres équipements intégrés ou dissociés des bâtime nts seront de mêmes teintes foncées que les bardages et couvertures sauf contraintes particulières.

volumes

bardage

bardage

volumes

bardage

bardage

Service Départemental de l'Architecture et du Patrimoine du Pas-de-Calais-
13, rue des Grands Viéziers- 62000 ARRAS - Contact -- Plan d'accès -