Asnières-sur-Vègre


44k
La petite commune d’Asnières
se développe le long des méandres
de la Vègre.

La présence d’un gué a probablement déterminé la naissance du village.
Son implantation est précoce, puisque l’église paroissiale Saint-Hilaire est mentionnée dès
le VIIe siècle.

Son ancienneté et la présence de la Vègre qui attire force châteaux et manoirs, expliquent une étonnante accumulation d’édifices aussi exceptionnels que la Cour, manoir (XIIIe siècle) du chapitre cathédral Saint-Julien - qui portait alors le titre de Baron d’Asnières -


51k

et le château de Moulin-Vieux qui développe au XVIIIe siècle un ambitieux programme. Asnières a connu une vie minière intense au XIXe siècle. L’exploitation des mines d’anthracite, ouvertes à partir de 1820, alimente de nombreux fours à chaux de la région. Vers la fin du siècle, elle est abandonnée, après une tentative de reconversion dans le chauffage domestique.