Mécanisation de l'exploitation

Des progrès de la fin du XIXe siècle, le plus important est certainement le fil hélicoïdal. Inventé en 1854 par un ingénieur français, Eugène Chevalier, il est perfectionné et mis en œuvre en Belgique en 1880 par Paulin Gay et Michel Thonar. Il est utilisé à Pratz dans la décennie suivante.
Le principe est le suivant : une cordelette d’acier montée en boucle entraîne dans sa course un produit abrasif, appelé service (mélange d’eau et de sable siliceux puis de carbure de silicium ou Carborundum), dont le frottement use la roche.

Débiteuse à fil hélicoïdal, dessin, A. Céréza (29 ko)
 
Actionnée par la poulie motrice dans l’angle supérieur droit, la cordelette attaque la roche lorsque les deux poulies inférieures descendent, le chariot à gauche maintenant la boucle sous tension.
Variable suivant la dureté de la pierre et la nature de l’abrasif, la vitesse de sciage est de l’ordre de 5 à 30 cm à l’heure.


Fil hélicoïdal (6 ko, agrandir 70 ko)
 
Dans une carrière, la cordelette est composée de trois fils, peut avoir jusqu’à 800 à 1000 m de long, afin de ne pas s’échauffer, et une vitesse de sciage d’un mètre par jour. Dans une installation de débitage, elle n’a que deux fils et une longueur moindre.

Le XXe siècle va tirer profit des énergies pneumatiques (dont l’emploi dans les travaux de mines n’est préconisé qu’en 1876 par Pernolet) et électrique, mais l’évolution la plus importante réside surtout dans les domaines de la manutention et du sciage, avec l’utilisation des outils diamantés.
Après des premiers essais infructueux au début des années 1970, le fil diamanté ne se répand qu’au début de la décennie suivante. A Chassal, où il est employé au cours de la décennie 1980, la vitesse de sciage passe à six mètres par jour. A Balanod, une débiteuse Ravet à fil diamanté est installée en 1985 (elle sera transférée en 1995 au moulin Rentreux, à Saint-Amour).

Fil diamanté (6 ko, agrandir 62 ko)
  D’une longueur réduite car peu sensible à l’échauffement, il est muni de perles de concrétion diamantée (fragments de diamant broyés) dont l’espacement régulier est maintenu par des spirales métalliques.


Page précédente

Page suivante
 
Carte
 
Sommaire