inventaire topographique

Rhône - Alpes, Rhône

Lyon 2e arrondissement, Confluent

Gare d'eau de la Compagnie Seguin

Type de dossier : ensemble ; sous-dossier Date de l'enquête : 2001

Désignation

Dénomination : gare d'eau
Appellation et titre : de la Compagnie Seguin

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 1831 Y 390
Numéro INSEE de la commune : 69123
Aire : Lyon
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : En 1826, la Ville de Lyon concède aux frères Seguin 283 000 m² de terrain au sud du nouveau quartier de la presqu´île, à charge pour eux de créer une gare d'eau, d´y conduire la voie ferrée Saint-Etienne-Lyon et d´y implanter 79 établissements industriels, maisons ou entrepôts. Les travaux traînent en longueur. En 1839, la Ville renonce aux conditions du traité de 1827 quant à la création d´établissements industriels. La Compagnie PLM hérite de la gare d´eau par le traité du 20 août 1856 avec la Ville, et tente d´en limiter l´utilisation au maximum. Dès 1860, la section nord-ouest de la gare est supprimée. En 1876, la Cie fait combler la partie nord entre le cours Charlemagne et le Rhône. Dès 1890, la suppression de la gare d'eau est envisagée par la Ville, mais les protestations de la Chambre de Commerce et du Service spécial de la navigation du Rhône retardent cette décision. Une conférence sur la suppression de la gare d'eau se tient les 30 janvier 1908 et 22 février 1909 : elle décide de faire établir un port sur la Saône raccordé au réseau PLM en contrepartie de l´abandon de la gare d'eau à la Cie PLM qui doit remblayer les terrains et établir la voirie nécessaire. Les travaux du port Rambaud sont achevés en 1925 ; le remblai des zones encore en eau s´effectue peu à peu ; il est effectif en 1947, mais le tracé du quai du Dauphin est encore visible en 1952 et le pont franchissant le goulet de l'ancienne gare n'est démoli qu'entre juin et octobre 1954. Les dernières traces de la gare disparaissent avec la construction du marché-gare.
Datation(s) principale(s) : 2e quart 19e siècle
Date(s) : 1826
Justification de la datation : daté par source
Justification de l'attribution : attribué par source
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'œuvre : Lacroix-Laval Jean de (commanditaire) ; Seguin frères (commanditaire)

Description

Commentaire descriptif : Le plan cadastral de 1831 donne un état de la gare à cette date : le bassin en anneau est creusé et un canal (le Goulet) le relie à la Saône. Il n'y a pas de liaison directe vers le Rhône. La préexistence de la caserne du quai Perrache empêche la régularité de l'anneau au sud-est. Le canal du Goulet et les deux côtés de la gare sont franchis par des ponts ; l'intérieur de l'île ainsi formée est occupé par des entrepôts, principalement de marchands de charbons. L'installation de la gare se précise dans les années suivantes, avec l'arrivée du chemin de fer et la construction de la gare, "le débarcadère", le long du quai Perrache ; la voie ferrée contourne le bassin au sud-est ; un embranchement dessert les entrepôts de l'intérieur de l'île. A partir de 1855 et de la construction de la gare de Perrache, la physionomie de la gare d'eau change : un pont est jeté à l'ouest pour permettre le franchissement de la voie ferrée, mais surtout le quart nord-ouest de la gare est supprimé. Les photographies réalisées à la fin du 19e siècle et au début du 20e, ainsi que la série de dessins de Joannès Drevet (1915-1926) rendent compte de la physionomie de cette gare. Après son comblement, l´espace fut utilisé pour des jardins privés.
Etat de conservation : détruit

Intérêt de l'œuvre

Monographie


Ancienne gare d'eau / J. Sylvestre, [vers 1890]. Photogr.
Repro. SIRPAB
02 69 3901 NUCB

Emplacement de la gare d'eau vers 1834
Dess. Inv. P. Cherblanc
02 69 3609 NUD


Synthèse

TEXTE COMPLEMENTAIRE

HISTORIQUE

En 1826, la Ville de Lyon passe un traité avec les frères Seguin : la Ville leur cède 283 000 m² de terrain au sud du nouveau quartier de la presqu'île, à charge pour eux de créer une gare d'eau avec entrée sur la Saône et le Rhône, avec 4 ponts permettant de franchir les quais Perrache, Rambaud et le cours Charlemagne, et ce dans un délai de 6 ans, d´y conduire la voie ferrée Saint-Etienne-Lyon, et d´y implanter 79 établissements industriels, maisons ou entrepôts. La gare d'eau est concédée aux frères Seguin par l'ordonnance royale du 13 juin 1827, et son exploitation réglée par celle du 5 décembre 1830. Les travaux traînent en longueur et un jugement du tribunal civil de Lyon du 10 janvier 1838 constate que les traités n´ont pas été appliquées par les frères Seguin et la Compagnie anonyme de chemin de fer de Lyon à Saint-Etienne : le chemin de fer se termine dans la gare qui ne possède encore ni glacis, ni quai en maçonnerie ; la Compagnie a 6 mois pour commencer les deux ponts qui doivent permettre au cours Charlemagne de franchir la gare. Une nouvelle transaction est passée entre la Cie du chemin de fer et la Ville de Lyon, le 29 avril 1839 : la Ville reconnaît l´impossibilité pour la Compagnie de régulariser le quai et son talus dans la partie orientale de la gare, compte tenu de la présence de la caserne en bordure du quai Perrache ; elle renonce aux conditions du traité de 1827 quant à la création d´établissements industriels.
La Compagnie PLM hérite de la gare d´eau par le traité passé le 20 août 1856 avec la Ville, et tente d´en limiter l´utilisation au maximum : non seulement les quais et berges sont mal entretenus, mais de plus le règlement de la Compagnie prévoit que cette gare n´est ouverte qu´au transport de marchandises en provenance ou à destination de la ligne du Bourbonnais, de la ligne de Givors à Sète (rive droite du Rhône) et de leurs embranchements. Dans ces conditions, la gare d'eau est de moins en moins utilisée. Dès 1860, la section nord-ouest est supprimée. En 1876, la Compagnie fait combler la partie nord entre le cours Charlemagne et le Rhône. Par sa délibération du 20 mai 1890, le conseil municipal accepte le principe de la suppression de la gare d'eau. La délibération du 20 octobre 1891 sur le projet de voirie reprend l'idée du comblement et de la poursuite du cours Charlemagne jusqu'au pont de la Mulatière. Cependant, la suppression effective est repoussée devant les protestations de la Chambre de Commerce et du Service spécial de la navigation du Rhône. Le 13 janvier 1908, une circulaire ministérielle prescrit l'ouverture d'une conférence sur la suppression de la gare d'eau ; elle se déroule les 30 janvier 1908 et 22 février 1909 et conclue sur le projet d'établir un port sur la Saône raccordé au réseau PLM, sur l'abandon des terrains de la gare d'eau à la Compagnie PLM sous réserve que cette dernière établisse les tronçons de voies nécessaires à la modification, et sur la prolongation du réseau viaire. Le conseil municipal du 26 avril 1909 approuve ces conclusions. Les années suivantes sont consacrées à la recherche de financements conjoints entre la Ville et le Ministère des travaux publics : le 28 mars 1912, le conseil municipal approuve la participation de la Ville à la hauteur de 20%. Le 20 novembre 1914, un traité est signé entre la Ville et la Compagnie PLM concernant les échanges de terrains nécessaires à l'ouverture de voies publiques, traité approuvé par arrêté préfectoral le 18 mars 1915. La guerre arrête les travaux qui sont repris en juillet 1919. Les travaux du port Rambaud étant achevés en 1925, la Ville et la Compagie PLM décident de prendre la date du 1er juin 1925 comme date d'entrée en jouissance des terrains échangés : la Compagnie a 5 ans, à compter de cette date, pour remblayer les terrains encore en eau. Cette opération s'effectue peu à peu : le remblai est effectif en 1947, mais le tracé du quai du Dauphin est encore visible en 1952 et le pont franchissant le goulet de l'ancienne gare n'est démoli qu'entre juin et octobre 1954. Les dernières traces de la gare disparaissent avec la construction du marché-gare.



Documentation

Documents d'archives

AC Lyon. 0923 WP 001. Suppression de la gare d'eau de Perrache, création du port Rambaud, 1909-1936.

AC Lyon. 0923 WP 020. Percement de la rue Quivogne, 1892-1928.

AC Lyon. 0505 WP 021. Construction du marché gare à Perrache, 1930-1941.

A. Chambre de Commerce, Lyon. S1 TT1, Boîte 2. Comblement de la gare d'eau, 1900.

A. Chambre de commerce, Lyon : Compte-rendu des travaux de la chambre de commerce, 1876, p. 104.

A. Chambre de commerce, Lyon : Compte-rendu des travaux de la chambre de commerce, 1900, p. 141.

Ville de Lyon. Conseil municipal. Procès-verbaux des séances, publiés par la municipalité d´après les manuscrits originaux 1800-1870. T. 6. 1823-1826 (31 janvier 1823-19 décembre 1826). Lyon : Impr. nouvelle lyonnaise, 1935, Délibérations des 2 et 16 juin 1826.

Ville de Lyon. Conseil municipal. Procès-verbaux des séances, publiés par la municipalité d´après les manuscrits originaux 1800-1870. T. 7. 1827-1829 (19 janvier 1827-15 décembre 1829). Lyon : Impr. nouvelle lyonnaise, 1942, Délibération du 6 avril 1827.

Documents figurés

[Plan de la presqu´île Perrache avec le projet d´une gare d´eau]. 31 mai 1826. 1 : 2000. Encre, lavis. En superposition état des lieux et projets. "Le présent plan a été reconnu contradictoirement entre Mr le Maire de la Ville de Lyon et MMrs Marc et Paul Seguin pour être annexé à la convention passée à la date de ce jour et dont il a été déclaré faire partie intégrante" (AC Lyon : 0002 S 00239).
Phot. AM Lyon
02 69 0006 NUC
Plan de distribution de la presqu´île Perrache/ H. Brunet et Cie à Lyon. 1 : 5000. Lithogr. 36 x 71 cm ; plan muet ; indication des tènements distribués surimposés aux constructions existantes. (AC Lyon : 0002 S 00073).
Phot. AM Lyon
02 69 0013 NUC
Ville de Lyon. 4ème arrondissement. Section Y dite de la presqu'île Perrache en treize feuilles / A. Delucenay, 1831 (AD Rhône : 3P 1006 à 1018).
Phot. AD Rhône
02 69 3906 NUCA
Nouveau plan topographique et pittoresque de la ville de Lyon / J.-B. Noëllat, 1844. 1 : 8300. Lithogr. (AC Lyon : 0003 S 00125), Détail.
Phot. Inv. J.-M. Refflé
01 69 1159 P
Plan topographique de la Ville de Lyon... / Dardel, 1853. 1 : 10000. Lithogr. (AC Lyon : 1541 WP 030).
Phot. Inv. J.-M. Refflé
01 69 1148 PA
Plan topographique de la ville de Lyon et de ses environs, en 6 feuilles / Laurent et Claude-Joseph Dignoscyo, 1861. 1 : 5000. Lithogr. 140 x 165 cm (AC Lyon : 1541 WP 015).
Phot. AM Lyon J. Gastineau
02 69 0026 NUCA
Plan général de la commune de Lyon/ Voirie municipale, 1900. 1 : 10000. Impr. Lemercier, Paris. 1095 x 971 cm (AC Lyon : 0001 S 00008a).
Phot. AM Lyon
02 69 0044 NUC
Plan de la gare d'eau de Perrache. In Compte rendu des travaux de la Chambre de Commerce de Lyon, 1902 (A. Chambre de Commerce).
Phot. Inv. M. Chalabi
03 69 0380 NUC
Prolongement du cours Charlemagne entre la rue Terrasson et le quai Perrache. Plan parcellaire à remettre à MM. Les jurés / l'ingénieur voyer, 13 novembre 1909. 1 : 2000 (AC Lyon. 0321 WP 062).
Phot. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0326 NUC
Lyon. Nouveau plan topographique de la ville de Lyon, comprenant et indiquant toutes les améliorations en projet et en voie d'exécution / Ehrard Frères grav. Agence Fournier, [vers 1918]. 1 : 10000 (AC Lyon : 0002 S 00332).
Phot. Inv. J.-M. Refflé
01 69 1158 PA
Marché de gros. Situation actuelle des sondages. Plan. Sondages effectués en 1937 et 1952 / Service de voirie-études, 6 mars 1952. Tirage ozalid. 1 : 500 (AC Lyon : 0846 WP 002).
Plan et coupes des sondages effectués sur les terrains de l'ancienne gare d'eau de Perrache / [L. Marmy, J. Chamarier, ingénieurs conseils, janvier 1954 ?]. Tirage ozalid. Plan 1 : 1000 ; coupes 1 : 100 (AC Lyon : 0846 WP 002).
Ancienne gare d'eau de Perrache à la fin du XIXe siècle / Jules Sylvestre, [vers 1890]. Photogr., 15,5 x 22;5 (BM Lyon : Album Sylvestre SA 15/2. Vidéralp n° 08861).
Repro. SIRPAB
02 69 3901 NUCB
Ancienne gare d'eau de Perrache et port de la ligne de Saint-Etienne au début du siècle / Jules Sylvestre, [vers 1900]. Photogr., 14,5 x 22 (BM Lyon : Album Sylvestre SA 15/1. Vidéralp n° 08860).
Repro. SIRPAB
02 69 3900 NUCB
Quai Rambaud. Ancienne porte d'entrée de la gare d'eau de Perrache / Jules Sylvestre, [vers 1900]. Photogr., 21 x 27 (BM Lyon. Album Sylvestre S206 ; Vidéralp n° 09545).
Repro. SIRPAB
02 69 3902 NUCB
[La gare d'eau. Lyon.] / [s.n.], [vers 1894-1920]. Carte postale (AC Lyon : 0004 FI 03420).
Repro. SIRPAB
02 69 3908 NUCB
Perrache et gare d'eau, vue prise de Sainte-Foy / Peillon [?], [1er quart XXe siècle]. Photogr. (AC Lyon : 0006 PH 00056).
Repro. AM Lyon
02 69 0113 NUCB
La gare d'eau depuis le sud. Photogr., [s.n.s.d., 1er quart XIXe siècle] (A. SÆM Lyon Confluent).
Repro. SÆM Lyon Confluent
02 69 3920 NUCB
Vue aérienne du quartier Presqu'île Perrache depuis le sud. Photogr., [s.n.s.d. vers 1955] ( AC Lyon. 0505 WP 021-11).
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0320 NUC
Vue aérienne du quartier Presqu'île Perrache depuis l'est-sud-est. Photogr., [s.n.s.d. vers 1955] ( AC Lyon. 0505 WP 021-10), Vue aérienne de l'emplacement de la gare d'eau depuis l'est-sud-est. Photogr., [vers 1940].
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0321 NUC
Vue aérienne du quartier Presqu'île Perrache depuis l'est. Photogr., [s.n.s.d. vers 1955] ( AC Lyon. 0505 WP 021-9).
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0322 NUC
Les jardins à l'emplacement de la gare d'eau depuis le sud. Photogr., [s.n.s.d. vers 1955] ( AC Lyon. 0505 WP 021-8).
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0323 NUC
L'emplacement de la gare d'eau depuis le quai Perrache. Photogr., [s.n.s.d. vers 1955] ( AC Lyon. 0505 WP 021-7).
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0324 NUC
Vue aérienne du confluent depuis l'est. S.n., 19 septembre 1947 (AC Lyon : 0006 PH 00892).
Repro. AM Lyon
02 69 0115 NUCB
Gare d'eau à Perrache, dessin / J. Drevet, 1915.
Dans : "Le sol sur lequel nous vivons : de Bellecour au Confluent" / André Chagny, 1926, pl. 4.

Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3894 NUCA
A Perrache, dessin / J. Drevet, 1918.
Dans : "Le sol sur lequel nous vivons : de Bellecour au Confluent" / André Chagny, 1926, pl. 3.

Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3895 NUCA
[Gare d'eau], dessin / J. Drevet, 192..
Dans : "Le sol sur lequel nous vivons : de Bellecour au Confluent" / André Chagny, 1926, pl. 2.

Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3896 NUCA
Reste de la gare d'eau à Perrache, dessin / J. Drevet, mars 1926.
Dans : "Le sol sur lequel nous vivons : de Bellecour au Confluent" / André Chagny, 1926, pl. 5.

Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3897 NUCA
[Gare d'eau], dessin / J. Drevet, 1926.
Dans : "Le sol sur lequel nous vivons : de Bellecour au Confluent" / André Chagny, 1926, pl. 6.

Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3898 NUCA
La gare d'eau, dessin / J. Drevet, [1926].
Dans : "Le sol sur lequel nous vivons : de Bellecour au Confluent" / André Chagny, 1926, pl. 8.

Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3899 NUCA
[Quai Rambaud à la hauteur du Goulet], dessin / J. Drevet, 26 mai 1926.
Dans : "Le sol sur lequel nous vivons : de Bellecour au Confluent" / André Chagny, 1926, pl. 7.

Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3893 NUCA

Bibliographie

PELAGAUD, F., SEIVE, F. Lyon en avion. S.l.n.d. [1926]. 21 pl. (BM Lyon : 210529), pl. 16.

CHAGNY, André. Le sol sur lequel nous vivons : de Bellecour au Confluent. Lyon : Pierre Masson, 1926. 64 p.-8 pl. h. t. : ill. ; 25 cm.



Annexes

  1. Ville de Lyon. Conseil municipal. Procès-verbaux des séances, publiés par la municipalité... , t. 6, séance du 2 juin 1826, p. 302.

    "... M. le Maire dépose sur le bureau un traité qu´il a souscrit avec MM. Seguin frères, d´Annonay, par lequel la Ville de Lyon cèderait dans la presqu´île de Perrache une masse de terrain d´environ 283 000 mètres carrés avec l´obligation conformément au plan annexé au susdit traité :
    1 - de créer une gare destinée à recevoir les bateaux chargés ou non de marchandises ; les entrées de cette gare seraient prises, savoir dans le Rhône au travers de la chaussée Perrache et dans la Saône au travers du cours Rambaud ;
    2 - de remblayer à leurs frais les quais, rues et francs bords, dans toute l´étendue de la masse qui leur est cédée, et aussi d´établir sur la gare quatre ponts tournants ou quatre ponts stables dont un à travers la chaussée Perrache, et l´autre à travers le cours Rambaud, et les deux autres pour la continuation de la grande rue allant du cours du Midi au cours Rambaud ;
    3 - d´établir sur la masse qui leur est cédée quatorze grands établissements industriels, dont sept dans huit ans, à dater de l´ordonnance royale à intervenir, et les sept autres dans les sept ans suivants ;
    4 - de faire venir le rail au chemin de fer qu´ils sont chargés d´établir de Saint-Etienne à Lyon, de l´extrêmité méridionale de la chaussée Perrache, en suivant le cours Rambaud jusqu´à la gare, et de cette gare jusqu´à l´endroit de la ville qui sera indiqué à cet effet par la direction générale des Ponts et Chaussées ;
    5 - de ne pouvoir pendant 25 ans disposer des terrains cédés que pour des établissements industriels ;
    6 - de payer à la Ville, pendant dix ans, à partir du 1er janvier 1828, une somme annuelle de 15 000 francs..."


  2. Ville de Lyon. Conseil municipal. Procès-verbaux des séances, publiés par la municipalité... , t. 6, séance du 16 juin 1826, p. 513.

    "... Rapport de Gaspard Vincent, au nom des commissions réunies des finances et des objets d´intérêts publics, sur le traité passé le 31 mai dernier entre le maire et MM. Seguin frères :
    ... Toutes les dispositions que contient ce traité ont paru parfaitement combinées dans le plus grand intérêt de la Ville.
    ... Dans un délai de 6 ans MM Seguin doivent établir une gare pour les bateaux chargés ou non de marchandises...
    Le rail ou chemin de fer viendra de l´extrémité méridionale de la chaussée Perrache, suivra le cours Rambaud jusqu´à l´entrée de la gare et, de cette gare, toujours en suivant le cours Rambaud, jusqu´à l´endroit de Lyon où le gouvernement fixera le point d´arrivée...
    Le conseil supplie le roi d´autoriser le maire à convertir en acte sous seing public le traité passé avec les frères Seguin..."


  3. Rapport du maire sur la distribution de la presqu'île Perrache, 6 avril 1827 (Ville de Lyon. Conseil municipal. Procès-verbaux des séances. T. 7, p. 41-43.

    "...La gare sera alimentée par une prise d´eau sur le Rhône, afin de profiter de la différence de niveau qui existe entre les deux rivières, pour y entretenir un mouvement d´eau continuel ; cette prise d´eau aura lieu au moyen d´un canal voûté qui ne pourra avoir moins de 5 mètres de largeur sur 3 mètres et demi de hauteur. Il ne pourra jamais être regardé comme canal de navigation par la nécessité où l´on sera d´en fermer l´ouverture par des vannes pour éviter l´entrée des graviers que le fleuve charrie pendant ses crues. L´entrée de ce canal dans le Rhône sera en face de la gare ou à telle distance au-dessus qu´il sera jugé utile par MM. Seguin."


  4. Compte-rendu des travaux de la chambre de commerce, 1900 (p. 141)

    La gare d´eau de Perrache et le prolongement du cours Charlemagne.

    Une enquête ouverte par le maire du 2e arrondissement sur un projet de prolongement du cours Charlemagne au moyen d´un échange de terrain entre la Ville et la Cie PLM touche indirectement la question du maintien de la gare d´eau sur laquelle la chambre a délibéré en 1898 (cf. Compte-Rendu..., p. 109). Le tracé soumis à l´enquête fait parti d´un plan général qui comprend le lotissement de la surface occupée par la gare.
    La chambre avait déjà protesté en 1876 contre certains amoindrissements apportés à cette gare.
    Rapport de M. Coignet :
    La Ville demande au préfet l´approbation d´une convention signée avec la Cie PLM le 23 mars 1900, prévoyant le prolongement du cours Charlemagne et le percement de nouvelles rues, ... et l´approbation d´un échange de terrains avec MM Révaclier et Béchevet.
    Elle sollicite la déclaration d´utilité publique pour :
    . le prolongement du cours Charlemagne ;
    . l´ouverture d´une partie du prolongement de la branche sud du quai du Dauphin ;
    . le prolongement de la branche sud du quai de la Gare ;
    . l´ouverture d´une partie du prolongement de la branche nord du quai du Dauphin.
    Ces opérations constituent la 1ère mise à exécution d´un vaste réseau de rues et places publiques dont la Ville a fait approuver les alignements par un arrêté préfectoral du 25 novembre 1891.
    Cet arrêté prévoit dans son art. 3 la suppression et le comblement de la gare d´eau située à l´est du cours Charlemagne.
    Or la gare d´eau n´est pas un établissement municipal. Elle fait partie du domaine public et a été concédée à MM Seguin frères par une ordonnance royale du 13 juin 1827. La Cie PLM en a hérité suivant un traité du 20 août 1856, entre la Ville et la Cie, traité approuvé par le préfet le 31 décembre 1856.
    L´exploitation de la gare d´eau est réglée par une ordonnance royale du 5 décembre 1830, rendue après les délibérations des 28 février et 10 avril 1828, de la chambre de commerce.
    Depuis les installations faites par la C.N.R. sur le cours Rambaud, la gare d´eau est moins utilisée qu´autrefois au déchargement des marchandises à destination de Lyon, mais elle n´a jamais cessé de fonctionner comme gare de transbordement.
    Elle est en effet reliée au réseau PLM par des voies ferrées qui la longent dans la partie située à l´est du cours Charlemagne... et en dehors de celui de la gare d´eau de Vaise, elle constitue le seul raccordement qui existe à Lyon entre la navigation et la voie ferrée...
    Le 3 octobre 1876, le préfet avait demandé l´avis de la Chambre de Commerce sur un projet de traité passé entre la Ville et la Cie PLM autorisant la Cie à combler, sur une longueur de 75 m, une partie de la gare d´eau. Le 19 octobre 1876, la chambre a approuvé ce comblement, mais en stipulant qu´à l´avenir le périmètre de la gare devait être préservé.
    Le projet actuellement soumis à la Chambre n´entame pas la gare d´eau, mais le prolongement ultérieur de ces voies traverseraient la gare dans tous les sens.
    Le prolongement du cours Charlemagne oblique par rapport au cours actuel vient aboutir à la partie de la gare d´eau immédiatement à l´est du pont qui est actuellement dans l´axe du cours Charlemagne et qui fait communiquer l´extrémité de ce cours avec le quai du Dauphin.
    Le projet complet comporte une place publique, à cheval sur la gare d´eau qui reliera le cours Charlemagne actuel et son prolongement oblique.
    La commission propose :
    - de surseoir à l´approbation de la convention du 23 mars ;
    - de surseoir à la déclaration d´utilité publique du projet de prolongement du cours Charlemagne ;
    - d´ordonner la mise à l´étude du projet de suppression de la gare d´eau, avec préoccupation du raccordement au sud de Lyon entre navigation et voie ferrée.




Illustrations


Doc. 1
Assemblage des feuilles du cadastre napoléonien géoréférencées. Partie centrale
Dess. Inv. P. Cherblanc
03 69 0389 NUD

Des. 2
Emplacement de la gare d'eau vers 1834
Dess. Inv. P. Cherblanc
02 69 3609 NUD

Fig. 3
Plan de la presqu´île Perrache avec le projet d´une gare d´eau, 31 mai 1826 (AC Lyon : 0002 S 00239)
Phot. AM Lyon
02 69 0006 NUC

Fig. 4
Plan de distribution de la presqu´île Perrache/ H. Brunet et Cie (AC Lyon : 0002 S 0073)
Phot. AM Lyon
02 69 0013 NUC

Fig. 5
Extrait du plan cadastral, 1831. Section Y. Tableau d'assemblage
Phot. AD Rhône
02 69 3906 NUCA

Fig. 6
Nouveau plan topographique et pittoresque de la ville de Lyon / J.-B. Noëllat, 1844. Détail (AC Lyon : 0003 S 00125)
Phot. Inv. J.-M. Refflé
02 69 3891 P

Fig. 7
Plan topographique de la Ville de Lyon... / Dardel, 1853 (AC Lyon : 1541 WP 030)
Phot. Inv. J.-M. Refflé
01 69 1154 PA

Fig. 8
Plan topographique de la Ville de Lyon... / Dardel, 1853. Détail
Phot. Inv. J.-M. Refflé
02 69 3903 NUCA

Fig. 9
Plan topographique de la ville de Lyon... / Laurent et Claude-Joseph Dignoscyo, 1861
Phot. Inv. J.-M. Refflé
02 69 3904 NUC

Fig. 10
Plan général de la commune de Lyon / Voirie municipale, 1900
Phot. AM Lyon
02 69 0044 NUC

Fig. 11
Plan de la gare d'eau, 1902 (A. Chambre de Commerce)
Phot. Inv. M. Chalabi
03 69 0380 NUC

Fig. 12
Prolongement du cours Charlemagne. Plan, 13 novembre 1909
Phot. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0326 NUC

Fig. 13
Nouveau plan topographique de la ville de Lyon... / Ehrard Frères, [vers 1918]
Phot. Inv. J.-M. Refflé
02 69 3905 NUCA

Fig. 14
Ancienne gare d'eau / J. Sylvestre, [vers 1890]. Photogr.
Repro. SIRPAB
02 69 3901 NUCB

Fig. 15
Ancienne gare d'eau / J. Sylvestre, [vers 1900]. Photogr.
Repro. SIRPAB
02 69 3900 NUCB

Fig. 16
Ancienne porte d'entrée de la gare d'eau, côté quai Rambaud / J. Sylvestre, [vers 1900]. Photogr.
Repro. SIRPAB
02 69 3902 NUCB

Fig. 17
Vue de l'entrée de la gare depuis l'est. Carte postale. 1er quart 20e siècle
Repro. SIRPAB
02 69 3908 NUCB

Fig. 18
Gare d'eau à Perrache / J. Drevet, 1915
Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3894 NUCA

Fig. 19
Perrache et gare d'eau, vue prise de Sainte-Foy / Peillon (?), [1er quart XXe siècle]. Photogr.
Repro. AM Lyon
02 69 0113 NUCB

Fig. 20
Gare d'eau / J. Drevet, 1918
Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3895 NUCA

Fig. 21
Vue de la gare d'eau / J. Drevet, 192.
Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3896 NUCA

Fig. 22
Restes de la gare d'eau à Perrache / J. Drevet, mars 1926
Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3897 NUCA

Fig. 23
La gare d'eau / J. Drevet, 1926
Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3898 NUCA

Fig. 24
Le Goulet vue de l'est / J. Drevet, 26 mai 1926
Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3893 NUCA

Fig. 25
Vue de la gare d'eau, côté est, deuis le sud, vers 1925
Repro. SÆM Lyon Confluent
02 69 3920 NUCB

Fig. 26
La gare d'eau / J. Drevet, [1926]
Phot. BM Lyon D. Nicolle
02 69 3899 NUCA

Fig. 27
Vue aérienne de l'emplacement de la gare d'eau depuis le sud. Photogr., [vers 1955]
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0320 NUC

Fig. 28
Vue aérienne de l'emplacement de la gare d'eau depuis l'est-sud-est. Photogr., [vers 1955]
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0321 NUC

Fig. 29
Vue aérienne de l'emplacement de la gare d'eau depuis l'est. Photogr., [vers 1955]
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0322 NUC

Fig. 30
Les jardins à l'emplacement de la gare d'eau depuis le sud. Photogr., [vers 1955]
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0323 NUC

Fig. 31
L'emplacement de la gare d'eau depuis le quai Perrache. Photogr., [vers 1955]
Repro. AM Lyon J. Gastineau
03 69 0324 NUC

Fig. 32
Vue aérienne de la gare d'eau comblée, 1947 (AC Lyon : 0006 PH 00892)
Repro. AM Lyon
02 69 0115 NUCB

Voir

Lyon 2e arrondissement, Confluent, Secteur urbain concerté dit Distribution de la presqu'île Perrache

Voir aussi

Lyon 2e arrondissement, Confluent, Rambaud (quai), Port Rambaud
Lyon 2e arrondissement, Confluent, Casimir-Perier (rue) 20-36 ; Perrache (quai), Marché d'intérêt national dit marché de gros ou marché-gare

Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Rhône-Alpes / Service Régional de l'Inventaire) / Ville de Lyon. Chercheur(s) : Chalabi Maryannick. (c) Inventaire de Lyon propriété de l'Etat et de la Ville de Lyon, 2001. Renseignements : CID-documentation patrimoine, Le Grenier d'Abondance, 6, quai Saint-Vincent, 69283 Lyon cedex 01, Tél : 04 72 59 57 38.

Document produit par RenablLyon : (c) Pierrick Brihaye (DRAC Bretagne) / Yves Godde (Ville de Lyon)