1. Guadeloupe, 
Basse-Terre, 
palais de justice, 1934. 


 2. Guadeloupe,
 Basse-Terre,
 ancien palais
 du gouverneur,
 actuellement préfecture,
 1932-1934.
3. Guadeloupe, 
Morne-à-l'eau, 
église Saint-André, 
vers 1930. 


 4. Guadeloupe,
 Basse-Terre,
 palais du Conseil
 général, 1932-1935.
En septembre 1928, un cyclone ravage la Guadeloupe. La reconstruction est confiée à l'architecte du ministère des colonies, Ali Tur. De 1929 à 1937, il construit ou reconstruit plus d'une centaine d'édifices privés et publics. À Basse-Terre, il signe le palais du gouverneur, celui du Conseil général, le palais de justice, et de nombreux groupes scolaires, églises et bureaux de poste. Le béton est préféré aux matériaux traditionnels pour ses qualités de résistance, avec des structures poteaux-poutres aux hourdis d'agglomérés enduits au mortier de ciment. Ali Tur possède un style original, à travers une formation marquée par l'École des Beaux-Arts et par de nombreuses références aux réalisations d'Auguste Perret. Il intègre ici les acquis des expériences sur l'architecture climatique, diffusées lors de l'Exposition coloniale de 1931. Cinq édifices sont protégés en 1991 à l'occasion d'une campagne thématique sur l'oeuvre de cet architecte en Guadeloupe.

Clichés DRAC Guadeloupe (2-4) et E. Poncelet, ACMH (1).