Précédent

   Jardin triangulaire par Gabriel Guévrékian, 1927;
   état après restauration en 1992

Jardin de la Villa Marie-Laure-de-Noailles,
Hyères, Var

Propriété de la commune.
Historique
Villa d'hivernage construite par l'architecte Rob Mallet-Stevens, sa première commande complète, pour Charles et Marie-Laure de Noailles. À partir de 1923, date de l'acquisition d'un terrain englobant l'enceinte d'un château médiéval, la construction de la villa occupe plusieurs chantiers estivaux entre 1924 et 1930, avec encore des modifications (notamment pour assurer l'étanchéité et le confort) entre 1930 et 1939. L'édifice est réalisé en maçonnerie traditionnelle enduite d'un crépi, avec quelques éléments en béton armé. Le programme d'origine d'une «petite maison dans le Midi» évolue vers un complexe culturel et sportif privé de 1 800 mètres carrés de surface habitable, comptant 42 chambres au total et entretenu par une vingtaine de domestiques. Épris de modernité, Charles de Noailles fait appel à de nombreux artistes de l'entourage de Mallet-Stevens : les décorateurs-ensembliers Pierre Chareau, Eileen Gray et Francis Jourdain, le maître-verrier Louis Barillet, les architectes Georges Djo-Bourgeois et Gabriel Guévrékian (auteur du jardin triangulaire et de la piscine), le peintre et architecte Théo van Doesburg et le sculpteur Jacques Lipchitz. Acquise par la ville d'Hyères en 1973, après la mort de Marie-Laure de Noailles, la villa a été protégée (façades et toitures) en 1975, lors d'une campagne nationale sur l'architecture des 19e et 20e siècles. Protégée en totalité en 1987, elle est en cours de réhabilitation sous la direction de l'agence des architectes Cécile Briolle, Claude Marro et Jacques Repiquet. La partie inférieure de la villa et le jardin ont été restaurés en 1991, et la suite du programme de restauration a démarré en 1997. Le lieu est retenu en vue d'un projet de centre culturel de rencontres sur l'architecture.

Protection
Restes de l'enceinte de l'ancien château : inscription par arrêté du 29 octobre 1975. Villa et ses jardins (cad. B 801, 802, 804, 805, 825) : inscription par arrêté du 9 décembre 1987.
Mérimée : 00081651

Cliché Gérard Roucaute et Marc Heller, SRI.