Sommaire du Ministère de la CultureSommaire des expositions virtuellesLa carte de Itinéraires

Midi-Pyrénées
 

carte

 
Catalogue des publications
Bases de données
Centres de documentation

 
 
 

 

carte  

DRAC Midi-Pyrénées
37 bis, rue Roquelaine
31000 Toulouse
Tél. 05 61 62 01 45


L'usine de céramique Oustau à Aureilhan (Hautes-Pyrénées) .
Le 15 septembre 1938, 3 000 produits céramiques divers et 800 briques sont enfournées dans le double four Hoffmann de l’usine rouge, sur le site industriel de l’entreprise Oustau, fondée à Aureilhan en 1873, près de Tarbes...

 


Les quartiers de Toulouse, Busca Monplaisir.
Bien connu pour ses promenades et ses jardins aménagés depuis le milieu du XVIIIe siècle auprès des remparts détruits, le quartier du Busca Monplaisir a tardivement attiré la bourgeoisie qui, depuis la fin du XIXe siècle, n'a cessé de construire de belles demeures art nouveau, art déco, régionaliste ou moderne. En bordure des allées Jules-Guesde et du Boulingrin s'élèvent l'église Saint-Exupère, les Facultés et le prestigieux palais du maréchal Niel. Trois musées s'offrent à la visite : Musée Georges-Labit, Musée de la Résistance, Museum d'Histoire naturelle. Au bord du canal du Midi, le bassin du radoub permet encore d'évoquer le souvenir de l'intense activité du port Saint-Sauveur.


L'Ile du Ramier, Toulouse (Haute-Garonne).
Le site du Ramier se compose d'un chapelet de petites îles longtemps isolées entre deux bras de la Garonne. Au XIXe siècle, plusieurs ponts les relient à la ville et favorisent le développement d'activités industrielles malgré les risques d'inondation. Depuis le début du XXe siècle, la municipalité a poursuivi deux objectifs pour les aménager : développer un lieu de loisirs et un quartier industriel. Tour à tour sont donc évoqués la Poudrerie, la centrale hydro-électrique, le laboratoire de Banlève, qui a contribué à l'essor de l'industrie aéronautique à Toulouse, l'ancien Parc Toulousain, qui a fait les délices des promeneurs au début du siècle, le Stadium et la belle piscine municipale construite dans les années 30, aujourd'hui protégée au titre des Monuments Historiques, toujours très fréquentée par les Toulousains épris d'un peu de fraîcheur l'été.

Peintures monumentales dans la vallée du Louron (Hautes-Pyrénées).
La vallée du Louron, haute vallée pyrénéenne encaissée au sud du plateau de Lannemezan, frontalière avec l'Espagne, a conservé un riche patrimoine religieux. La plupart des églises, d'origine romane, ont été agrandies aux XVIe et XVIIe siècles. Certaines furent, à cette occasion, embellies intérieurement. Murs, voûtes en maçonnerie ou fausses-voûtes en bois furent ainsi couverts de décors peints. Il reste aujourd'hui de magnifiques oeuvres pleines de détails pittoresques où des archaïsmes stylistiques savoureux traduisent parfois une iconographie tout à fait originale, qui, en dépit de leur date, accusent encore des caractéristiques médiévales.

L'architecture rurale aux confins du Quercy, du Rouergue et de la Gascogne (Tarn-et-Garonne).
Situé au centre du bassin aquitain, au confluent de l'Aveyron, du Tarn et de la Garonne, le département du Tarn-et-Garonne est une terre de contrastes. Dernier-né des départements français, il se compose de terroirs "empruntés" en 1808 aux départements voisins. Il serait donc vain d'y rechercher des frontières naturelles, car les divisions cantonales elles-mêmes sont loin de correspondre aux limites des différents pays qui le constituent. Cette création artificielle du département se manifeste par une très grande variété des sols et des paysages de part et d'autre des vallées qui le traversent. C'est la nature du sous-sol qui, en déterminant le choix des matériaux de construction, a joué un rôle essentiel dans la formation des différents types d'habitations.