Sommaire du Ministère de la CultureSommaire des expositions virtuellesLa carte de Itinéraires
 

 
 
retour Retour    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bases de données
de l'Inventaire général

Catalogues d'oeuvres - Notices et dossiers - Inventaire et Monuments historiques - Architecture du XXe siècle - Images et bibliographies - Accès direct aux bases
Les catalogues d'oeuvres

Les résultats des travaux de l'Inventaire, qu'ils aient porté sur une étude topographique (le patrimoine architectural et mobilier sélectionné à l'échelle d'un canton) ou sur une thématique particulière (exemple : le patrimoine industriel à l'échelle d'un département) sont en partie consignés dans les bases de données du patrimoine.

Ce sont principalement :

Ces deux bases s'enrichissent à mesure des enquêtes des services de l'Inventaire sur le terrain et couvriront à terme l'ensemble du patrimoine national.
Elles sont interrogeables selon plusieurs critères, que l'on peut croiser : la localisation de l'édifice ou de l'objet, les appellations successives, la date, les auteurs (architecte, sculpteur, etc.), les matériaux et techniques utilisés, etc.


De la référence textuelle au dossier illustré

Constituées presque exclusivement de données textuelles, les bases de données commencent à intégrer des photographies et bientôt des données graphiques et bibliographiques.
La numérisation d'images est le résultat du plan de numérisation du patrimoine culturel mis en place par le ministère.
A terme, les notices textuelles renverront au dossier électronique complet, conçu et archivé dans les services régionaux (Cf. le prototype expérimental de dossier électronique élaboré conjointement par l'Inventaire et l'Institut national de recherche en informatique et automatique, qui porte sur l'aire d'étude de Cognac).
Pour l'instant, les dossiers scientifiques réalisés par les services régionaux ne peuvent être consultés que sur place ou sur microfiches dans les centres de documentation du patrimoine.


Notices de l'Inventaire et notices sur les Monuments historiques

En complément des notices établies par l'Inventaire, les deux bases Mérimée et Palissy contiennent des notices rédigées à partir des mesures de protection prises au titre de la loi sur les Monuments historiques (arrêtés de classement ou d'inscription à l'inventaire supplémentaire).
Ces notices ayant été saisies à partir de mesures légales parfois anciennes, leur contenu est souvent lacunaire : absence de datation, mention incomplète ou inexacte des auteurs (artistes ou architectes), appellations ayant changé. Leur récolement et leur mise à jour sont en cours.
Les deux fonds peuvent être interrogés séparément ou simultanément, avec le risque - dans ce dernier cas - de retrouver quelques doublons renvoyant vers deux dossiers distincts : le dossier d'Inventaire et le dossier de protection «Monument historique».
En 1998, la base Mérimée contient environ 140.000 notices et la base Palissy 200 000.


Architecture du XXème siècle

En 1997, l'Inventaire général a constitué, à partir de notices extraites de la base Mérimée, corrigées et augmentées d'informations transmises par les conservations régionales des monuments historiques, une base de données spécifique au patrimoine architectural du XXème siècle : la base Archi-XX, entièrement illustrée d'images numérisées.
Cette nouvelle base recense les mille monuments construits et protégés au XXe siècle - stations de métro, aqueducs, boutiques, halles, synagogues, jardins, cinémas, piscines, villas, cités ouvrières, ateliers d'artistes, usines hydrauliques, oeuvres d'architectes ou d'ingénieurs célèbres ou moins connus - c'est un premier bilan de l'état de connaissance et de la sensibilité à l'égard du patrimoine architectural le plus récent.
Le corpus ne comprend que les monuments protégés avant la fin de l'année 1995.


Répertoire de photographies et de documents graphiques,
références bibliographiques

Autour de ces trois bases, la direction du patrimoine met progressivement en place deux autres instruments de connaissance et de recherche sur les fonds documentaires qu'elle gère ou qu'elle répertorie :
la base Archidoc, répertoire des sources bibliographiques localisées à l'édifice ou à l'objet, et la base Mémoire, répertoire des fonds photographiques et des fonds graphiques conservés par la direction du patrimoine (fonds des Archives photographiques des Monuments historiques et collections régionales de l'Inventaire général).
Ces deux bases sont encore expérimentales et ne correspondent qu'à une très petite partie des fonds iconographiques conservés ou des fichiers de références bibliographiques dépouillés.
En décembre 1997, la base Mémoire comprenait environ 250.000 légendes de photographies (pas toutes corrigées) et la base Archidoc correspondait à environ 75.000 citations d'édifices dans les revues ou recueils d'architecture dépouillés (principalement sur l'architecture des XIXe et XXe siècles).


Accès direct aux bases de données
(interfaces de consultation en cours d'expérimentation)